::Chercher sur le site

....TGV en Albret est sur Facebook

Cliquez

FACEBOOK

 

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

L'implication de l'Europe dans le projet GPSO

19 avril 2017 - Pierre Recarte du CADE 

 

La LGV Bordeaux-Espagne n’est pas une exigence européenne

 

Par Pierre Recarte, vice-président du CADE

 

 

 

Le 27 mars dernier dans un article intitulé « 2017, tournant pour le ferroviaire en Nouvelle-Aquitaine ? » paru dans la Tribune de Bordeaux, Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge des infrastructures et des transports, déclarait : « Quant à la question de la LGV au sud de Bordeaux, elle reste d'actualité. Je précise que ce n'est pas une demande de la Région mais de la Commission européenne. »

 

Le mensonge organisé

Lire la suite : L'implication de l'Europe dans le projet GPSO

 

Pression grands élus dénoncée par les opposants

19 avril 2017 - 20 minutes.fr et tv5monde

NDLR TGV Albret : Seulement trouvable via Internet : Voici les "reprises" ( minimales)  de notre communiqué de presse du 18 avril 2017.... 

http://www.20minutes.fr/bordeaux/2051875-20170418-extensions-lgv-sud-ouest-pression-grands-elus-denoncee-opposants

http://information.tv5monde.com/en-continu/lgv-sud-ouest-les-opposants-denoncent-une-pression-des-grands-elus-165079

On peut trouver  un minime article  dans le Sud-Ouest ( version papier)  du 19 avril, presque comme fait divers..... Merci la presse indépendante ..

 

 

Communiqué de presse des Associations et Elus

19 avril 2017 

Communiqué de presse des Associations et Elus
Nouvelle Aquitaine et Occitanie
opposés au projet LGV Bordeaux Toulouse et Bordeaux Hendaye


Les Grands élus de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie ont adressé un courrier au Président de la République et au Gouvernement appelant l’Etat à « respecter son engagement sur la construction des Lignes à Grande Vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax ».
Les associations, des collectivités locales, les fédérations de chasseurs, de viticulteurs, de sylviculteurs, des collectifs d’élus des départements et de nombreux particuliers de la Gironde, de la Haute Garonne, des Landes, du Lot et Garonne, des Pyrénées Atlantiques et du Tarn et Garonne ont déposé en bonne et due forme des recours auprès des Tribunaux administratifs de Bordeaux et Toulouse et du Conseil d’Etat contre les projets dits GPSO.
Ils considèrent que le projet de LGV (GPSO) et les aménagements ferroviaires annexes sont juridiquement irrecevables et que les DUP prononcées tant par l’Etat que par les Préfets de Gironde et de la Haute Garonne pourraient être annulées .

Lire la suite : Communiqué de presse des Associations et Elus

   

LGV : La faillite comme modèle de financement ?

2 avril 2017 - Par Pierre Recarte, vice-président du CADE

 LGV : La faillite comme modèle de financement ?

« Il faudra surveiller attentivement le trafic côté Méditerranée car cela préfigurera ce qui se passera ici » C’est ce conseil que la DREAL Aquitaine répétait à l’envi lors des réunions de l’Observatoire des trafics. Il est vrai que la mise en service de la LGV Perpignan-Figueras-Barcelone était sensée générer un déferlement du trafic ferroviaire fret et voyageurs à la frontière franco-espagnole.

Depuis cette prédiction l’Observatoire des trafics ne se réunit plus. Il a été mis en sommeil en attendant des jours meilleurs.

 

Histoire d’un fiasco

Lire la suite : LGV : La faillite comme modèle de financement ?

 

La ligne de TGV Tours-Bordeaux fait des mécontents

13 janvier 2017 - Le Figaro 

SNCF Réseau a assigné en justice des collectivités qui ne payent plus leur écot pour ce chantier.

La nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) Tours-Bordeaux arrivera à l'heure. Comme prévu, sa mise en service, qui mettra Bordeaux à 2 h 05 de Paris en TGV contre 3 h 15 aujourd'hui, interviendra en juillet. En revanche, le financement de cet énorme chantier continue à poser problème. Sur 7,8 milliards d'euros, 1,5 milliard devait être apporté par une trentaine de collectivités locales touchées positivement par cette LGV. Or une vingtaine a suspendu ses paiements depuis plusieurs années.
«Le montant des créances échues non recouvrées auprès des collectivités territoriales est de 240 millions», explique-t-on chez SNCF Réseau, qui fait construire cette ligne. ...

Cet article a été publié dans l'édition du Figaro du 13/01/2017 pour les abonnés. 83% reste à lire. 

   

Page 1 sur 129

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.