::Chercher sur le site

Pour Facebook cliquez

Vidéo de l'actualité cliquez l'image

IMG 2180

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

Sur la route… de la Ligne à Grande Vitesse, Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse

28 mai 2016 - France Culture

 NdlR Tgv-Albret: Reprise d'une émission  remarquable ! (sur notre site depuis le 30 novembre 2015)

Cliquez le lien : Ecoutez l'émission  et après sur le bouton , connu comme "play"

 

alt

Emission

http://www.franceculture.fr/sites/all/themes/franceculture/images/btn-emission.png

Sur la route

Raconter des territoires à l'échelle humaine, et y ramasser quelques clés de compréhension globale... Rencontrer celles et ceux qui y vivent (ou les quittent), les aiment (ou pas), les font (ou les défont),  et les donner à entendre... Rouler sur la route des municipales mais aussi prendre des chemins de traverse, au gré des portes ouvertes... Sur la route !, ce sont des reportages et des ..

 

 

 327 kilomètres de lignes nouvelles devraient donc sortir de terre entre Bordeaux, Dax et Toulouse, d’ici 2027. Coût total (au bas mot) : 8,3 milliards d’euros.

Lire la suite : Sur la route… de la Ligne à Grande Vitesse, Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse

 

Le projet GPSO (LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax) est-il d’utilité publique ?

28 mai 2016 - La Dépense.fr par Pati Bulaire 

http://www.ladepense.fr/a/12

NdlR TGV-Albret : Avis au grands seigneurs : Lisez l'excellente analyse des réalités et arrêtez de continuer à proclamer vos mensonges ! 

 

Décryptage des conclusions de la Comission d'Enquête Publique

alt

Lire la suite : Le projet GPSO (LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax) est-il d’utilité publique ?

 

Sylviculteurs : ça grogne.......

28 mai 2016 - La Dépêche

Le Lot-et-Garonne n'est pas le seul à porter la contestation contre le projet de ligne à grande vitesse entre Bordeaux, Dax et Toulouse. Denise Cassou, porte-parole de la «Coordination Vigilance LGV», révélait hier que ce mouvement avait fait l'acquisition de «deux parcelles d'une surface totale de 1 868 m2 achetées en indivision» par 140 personnes sur le tracé pressenti de la LGV en Sud-Gironde. «La transaction a été effectuée en 2011 ; avant la signature de l'arrêté préfectoral gelant tout projet de vente ou de construction sur l'emprise du faisceau retenu. (…) Nous sommes déterminés à aller jusqu'au procès en expropriation en refusant tout accord à l'amiable ce qui entraînera une longue et complexe procédure juridique pour retrouver les 140 copropriétaires un peu partout en France… et à l'étranger.» Cette initiative peut-elle trouver écho dans le département ? Hier, dans un communiqué, Charles D'Huyvetter, parlant au nom de TGV en Albret, ponctuait la validation du principe LGV par le Conseil d'État (lire notre édition d'hier) d'un «humiliant, méprisant et révoltant (…) Laisser croire que la décision de la DUP repose sur l'avis des magistrats du Conseil d'État est une énorme tromperie : le gouvernement avait annoncé depuis longtemps sa décision de valider le projet LGV GPSO. Ce n'est là que la confirmation d'une scandaleuse mascarade.»

28 mai 2016 - Sud Ouest

LGV vers Toulouse et Dax : pour les sylviculteurs, c'est un "49.3 du gouvernement"

Le projet LGV entraînera le défrichement de  2 870 hectares de forêt dans le massif des Landes de Gascogne.Le projet LGV entraînera le défrichement de 2 870 hectares de forêt dans le massif des Landes de Gascogne. © 

ARCHIVES "SUD OUEST"

Le syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest monte au créneau contre le feu vert du Conseil d'État pour la déclaration d'utilité publique des lignes à grande vitesse vers Dax et Toulouse

Ce vendredi, le syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest réagit aux dernières évolutions sur le dossier des LGV vers Toulouse et Dax. Mercredi, le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a annoncé que le Conseil d'Etat donnait son feu vert pour la déclaration d'utilité publique de ces nouvelles lignes à grande vitesse, précisant que la DUP serait signée avant le 8 juin, la date butoir.

"Par cette signature, le Gouvernement restera sourd aux 5 502 observations des citoyens aquitains et cautionne le défrichement de 2 870 hectares de forêt dans le massif des Landes de Gascogne", accusent les sylviculteurs, rappelant la position du président du syndicat, Bernard Lafon, lors de l'enquête publique. "Le poids des bénéfices attendus de ce projet n'est pas clairement évalué par rapport aux coûts supportés par le système économique et environnement forestier. Au moment où la Loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt veut soutenir une politique forestière ambitieuse, on ne peut que s'inquiéter des conséquences de cette importante saignée ", avait-il alors indiqué.

Et le syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest de voir dans ce dossier "un passage en force du Gouvernement qui s'apparente à une sorte de 49.3". Opposés à ces projets, les sylviculteurs annoncent qu'ils vont "analyser l'opportunité d'un recours contre la DUP".

   

140 opposants à la LGV Bordeaux-Toulouse ont acheté des terrains pour retarder les travaux

26 mai 2016 -Fr 3 Régions

L'achat en indivision a eu lieu en 2011 mais n'a été révélé qu'aujourd'hui et pourrait conduire à de longues procédures d'expropriation qui pourraient retarder le chantier. La LGV est attendue à Toulouse pour 2024. 

 

Phoot dillustration © MaxPPP

 

 

© MaxPPP Phoot d'illustration

 

"Un lopin de terre contre la LGV" : 140 opposants aux lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax ont annoncé jeudi avoir acheté un terrain de 1.800 m2 sur le tracé en Gironde pour retarder la mise en oeuvre du projet.

 

Lire la suite : 140 opposants à la LGV Bordeaux-Toulouse ont acheté des terrains pour retarder les travaux

 

Réaction décision Conseil d'état

26 mai 2016 - TGV Albret

LA DUP, PAS UNE SURPRISE, JUSTE UNE SCANDALEUSE MASCARADE

La section travaux publics du Conseil d'État vient de donner un avis favorable au projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. 

Le gouvernement par la voix de son secrétaire d’Etat chargé des transports salue cette étape majeure ouvrant la voie à la signature et à la publication de la déclaration d’utilité publique du projet LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax.

Pas un mot dans la presse dénonçant ce déni de démocratie.

Pas un mot pour rappeler la décision de la Commission d’enquête publique émettant un avis défavorable.

Pas un mot pour rappeler que 92 % des citoyens, qui se sont exprimés par 15 000 contributions, ne veulent pas de ce projet.

C’est avec colère que nous lisons la déclaration d’Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des transports, honteuse et scandaleuse.

Laisser croire que la décision de la DUP repose sur l’avis des magistrats du Conseil d’Etat est une énorme tromperie : le gouvernement avait annoncé depuis longtemps sa décision de valider le projet LGV GPSO. Ce n’est là que la confirmation d’une scandaleuse mascarade.

A quoi donc a servi l’enquête publique, aboutissement de plus de 10 ans d’études, de consultations, de propositions d’alternatives, de nombreux rapports, de mobilisations ?

Si certains se posent encore la question, nous en avons ici la réponse : cela n’a servi à rien.

Le gouvernement préfère écouter quelques proches de sa famille politique, de grands élus, de lobbyistes pour prendre sa décision.

Certains élus emploient les mots « intérêt général », « utilité publique » ou « démocratie » à contresens : des mots qu’ils nous ont volés et qu’ils ont détournés de leurs sens profond. En vérité, ils confondent le régime de l’oligarchie avec celui de la démocratie.

Nous faire croire que nous aurions un certain pouvoir en parlant de consultations, de concertations, alors que les décisions sont déjà prises,

c’est :

humiliant, méprisant et révoltant

TGV en Albret

   

Page 1 sur 112

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.