::Chercher sur le site

....TGV en Albret est sur Facebook

Cliquez

FACEBOOK

 

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil Actualités La presse en parle

Presse

Scandaleux : L'amendement 3587 adopté le 14 juin 2019

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

17 juin 2019 - Assemblée Nationale du 14 juin 2019

 

NdlR TGV en Albret : Le nombre de députés présents était de 39 ( sur 577 ) Cet amendement a été adopté à l'unanimité   avec moins  de 7% présents ..
L'autre 93%?   : même pas honte ? Pourquoi ils sont payés ?
Il y a plus de spectateurs aux balcons que de députés dans la salle...
 
Sans titre
 

Elisabeth Borne au moment des discussions et vote de l’amendement 3587 le 14 juin 2019

« Pour ces grands projets, la création d’une société dédiée peut être une solution adaptée. Des  sociétés de ce genre peuvent en effet assumer une dette de long terme et être financées par des taxes locales affectées »

 

Ce vendredi 14 juin 2019, les députés ont voté à l’unanimité la création des « sociétés de projets ». Cette nouvelle structure juridique soutenue par plusieurs élus d’Occitanie est l’outil qu’il manquait au Conseil régional et aux autres collectivités pour relancer le projet de la LGV Bordeaux-Toulouse.

Cet établissement public dans lequel les collectivités locales seront impliquées, aura vocation à piloter le financement de la ligne »

 

Notre réaction :

LGV Bordeaux/Toulouse

Le processus de décision en France doit-être contrôlé par les citoyens et non par les lobbyistes et quelques grands élus

Ecœurement, c’est un mot fort mais juste qui résonne dans le dossier de LGV Bordeaux Toulouse pour parler de la décision que les députés ont pris le 14 juin 2019 à l’Assemblée Nationale.

Que sont devenu les belles paroles et beaux discours de nos décideurs depuis 2 ans ?

  • Macron le 1 juillet 2017

"Le combat que je souhaite engager pour les années à venir, c'est celui des transports du quotidien, c'est celui de l'ensemble des mobilités prioritaires à mes yeux", a-t-il dit, ajoutant qu'il n'entendait pas "relancer de grands projets nouveaux mais s'engager à financer le renouvellement des infrastructures".

  • Elisabeth Borne a l’assemblée nationale le 3 juin 2019 sur le projet de loi mobilité

L'enjeu est "d'entretenir en priorité" réseaux ferrés, routes pour répondre à certains Français ayant l'impression de vivre dans un pays coupé en deux. "On a consacré l'essentiel de nos investissements dans les transports à faire des lignes à grande vitesse (LGV) et dans le même temps on a oublié une partie du pays où il y a un véritable sentiment d'injustice"

Le gouvernement n’a cessé de tromper les citoyens sur le projet Bordeaux Toulouse faisant croire à la fin du tout LGV et que l’argent public serait réorienté vers la modernisation des lignes actuelles.

Un discours qui passait bien et que les citoyens aimaient entendre

Après Bruno Le Maire ministre de l’économie, c’est au tour de la ministre des transports Elisabeth Borne de faire une volte face

Elisabeth Borne au moment des discussions et vote de l’amendement 3587 le 14 juin 2019

« Pour ces grands projets, la création d’une société dédiée peut être une solution adaptée. Des  sociétés de ce genre peuvent en effet assumer une dette de long terme et être financées par des taxes locales affectées »

Ce vendredi 14 juin 2019, les députés ont voté à l’unanimité la création des « sociétés de projets ». Cette nouvelle structure juridique soutenue par plusieurs élus d’Occitanie est l’outil qu’il manquait au Conseil régional et aux autres collectivités pour relancer le projet de la LGV Bordeaux-Toulouse.

Cet établissement public dans lequel les collectivités locales seront impliquées, aura vocation à piloter le financement de la ligne »

Et maintenant ?

Les députés auront-ils le courage d’expliquer ce vote et d’expliquer surtout les augmentations et nouvelles taxes pour financer ce projet?

Nous sommes fier d’avoir gagné la bataille démocratique qui à permis que la commission du débat public a rejeté ce projet mais nous avons honte du mépris que nos députés ont envers les citoyens.

CR de la session dans L'AN du 14 juin 2019

   

Soyons solidaire avec Joseph Bonotto !

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

4 juin 2019 : Demande de soutien !

Demain, mercredi 5 juin à partir de 9h, Joseph Bonotto est convoqué au Tribunal correctionnel d'Agen (Palais de justice) pour  "menaces" prétendument proférées sur le chantier des travaux d'aménagement du TAG (Technopole Agen Garonne).
> Cette accusation sans fondement a certainement pour but de décourager toute oppositions à l'aménagement du TAG

 

Venez nombreux pour lui soutenir !!

Nous vous remercions.

TGV en Albret

   

Loi LOM : les sujets de friction son légion

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

22 mai 2019 - Les Echos

 

extrait de l'article : 

 

.. Les sujets chauds se bousculent.

Après les sénateurs, c'est aux députés d'examiner le projet de loi d'orientation des mobilités (LOM). En commission jusqu'au 23 mai,tout d'abord, puis dans l'hémicycle du 3 au 14 juin. Le texte devrait mettre à rude épreuve l'endurance des élus : les nombreux sujets qu'ilaborde, de la programmation des investissements dans les transports à l'encouragement du covoiturage, ont suscité 2.852 propositions d'amendements ! « On bat des records », relève avec amusement l'entourage de la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

L'exécutif aura sans doute bien besoin des cinq rapporteurs désignés par la commission du Développement durable pour faire le tri dans les initiatives des parlementaires et faire avancer ses propres amendements. Au Palais du Luxembourg, la ministre s'était félicitée d'un débat « particulièrement riche et constructif », qui avait largement enrichi le texte. Elle ne souscrit toutefois pas à la totalité des ajouts faits par les sénateurs et le passage à l'Assemblée doit fournir l'occasion de rectifier le tir........

 

   

Pour info : Loi mobilités: vos projets seront-ils financés?

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

22 mai 2019 - Moniteur

 

extrait de l'article :

........  Les ambitions de la loi Mobilités (LOM) sont grandes, mais les financements sont-ils bien au rendez-vous ? Au consensus entre gouvernement et acteur du secteur, sur les objectifs poursuivis, succède l’inquiétude sur les ressources associées. Les professionnels auront-ils les moyens de mener de front la régénération des réseaux routiers et les grands projets d’infrastructures à venir ? Quels chantiers pourront concrètement voir le jour ?

Malgré les nombreux apports du Sénat au texte, en avril 2019, les interrogations demeurent. La LOM est examinée à partir de la mi-mai à l’Assemblée nationale, et doit être votée dès juin.........

 
   

TGV en Albret ne veut rien lâcher

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

15 avril 2019 - La Dépêche

 

Environ 150 sympathisants ont assisté à cette assemblée générale / Photo DDM BC

Environ 150 sympathisants ont assisté à cette assemblée générale / Photo DDM BC

 

l'essentiel

Très Grande Vigilance en Albret a fêté son 10e anniversaire récemment à la salle des fêtes de Feugarolles. Devant 150 sympathisants, le message a été clair : ne rien lâcher

Ils sont peut-être de moins en moins nombreux à être à jour de leur cotisation (256 adhérents ont payé les 10 € demandés sur les 693 membres de l'association) mais la mobilisation ne faiblit pas une seule seconde. Jeudi dernier, juste à l'entrée de la salle des fêtes de Feugarolles, Catherine Aime, vice-présidente de Très Grande Vigileance (TGV) en Albret, nous l'a dit fermement plusieurs fois : «On ne lâchera rien».Il suffisait de lever la tête pour en avoir la confirmation. La pièce était occupée par plusieurs banderoles. À l'exception de la grande bannière et de son slogan «Non aux lignes LGV, oui au TGV sur les lignes existantes», les autres messages, en lettres noires sur fond jaune, n'étaient pas subliminaux. «LGV coûts sous-estimés, trafic surestimé, projet falsifié», «LGV : on vous ment !», «LGV : quelques minutes gagnées, des milliards dépensées». Ndlr- TGV Albret : n'oubliez pas les 2 autres messages : "LA HONTE aux service de l'intérêt personnel , politique et des lobbys" et "AUX ELUS : stop à vos fantasmes , stop à vos allégeances , stop aux dépenses inutiles " 

Le président Charles d'Huyvetter a ouvert cette assemblée générale anniversaire (l'association a 10 ans) en remerciant les élus présents et en excusant les absents.

24 100 € de frais de procédure

Lire la suite : TGV en Albret ne veut rien lâcher

   
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 1 sur 95

Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.