::Chercher sur le site

....TGV en Albret est sur Facebook

Cliquez

FACEBOOK

 

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil Actualités La presse en parle

Presse

La SNCF songe à supprimer des dessertes pour ses TGV en 2011

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

RENAUD HONORE, Les Echos 18 janvier 2010

Confrontée à la chute de la profitabilité de ses TGV, la SNCF veut revoir en profondeur ses dessertes dès la fin 2010. Certains axes sont examinés à la loupe et pourraient voir leur offre réduite, comme Paris-Arras, Lille-Strasbourg ou encore Nantes-Strasbourg et Bordeaux-Strasbourg.

L'affaire semble entendue : l'âge d'or financier du TGV est bel et bien révolu. Le budget 2010 de la SNCF - qui doit être examiné mercredi par le conseil d'administration de la compagnie ferroviaire -marque à ce titre un tournant (« Les Echos » du 12 janvier) : la branche grandes lignes SNCF Voyages, jusqu'alors vache à lait du groupe public, devrait voir sa rentabilité s'effondrer cette année, avec un taux de marge opérationnelle tombant à 10,2 %, contre 20,1 % il y a seulement deux ans.

Lire la suite : La SNCF songe à supprimer des dessertes pour ses TGV en 2011

   

Débat Nérac 14 janvier 2010 : La LGV fait plus que jamais parler delle

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Paru dans Sud-Ouest le Vendredi 15 Janvier 2010

Auteur : mathilde Curien

MOBILISATION. L'association anti-LGV de l'Albret a organisé, hier soir à Nérac, un débat qui a réuni 500 personnes, dont un grand nombre d'élus du département

L'association Très grande vigilance en Albret avait prévenu qu'il y aurait du beau monde, hier soir à l'Espace d'Albret de Nérac, pour écouter leurs arguments en défaveur de la LGV Bordeaux-Toulouse.  Et ils ont tenu parole. « Pro » et « anti » avaient répondu à l'invitation. Dans l'assemblée, on retrouvait Jean Dionis, député-maire d'Agen ; Bernard Faucon-Lambert, président de la communauté de communes du Val d'Albret ; Raymond Girardi, président des Coteaux des Landes de Gascogne ; Nicolas Lacombe, maire de Nérac ; ainsi que de nombreux maires et conseillers généraux, mais aussi beaucoup de riverains inquiets du tapage politique et médiatique autour de cette affaire.

Environ 500 personnes ont pu entendre une bonne nouvelle du président de l'association, Charles d'Huyvetter, en guise d'introduction : les membres du collectif seront reçus mardi par Alain Rousset, président de la région Aquitaine. Preuve que les choses avancent, selon eux. « Alors que nous avons seulement trois mois d'existence, nous nous sommes mobilisés, inquiets devant la tournure que prenaient les choses et nous sommes contents de voir autant de personnes présentes ce soir. »

Lire la suite : Débat Nérac 14 janvier 2010 : La LGV fait plus que jamais parler delle

   

Passage de la LGV en Albret

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Le président de TGV réagit suite à la réunion en préfecture. Charles D'Huyvetter, le président de l'association Très Grande Vigilance en Albret, créée il y a quelques semaines pour dire non à la ligne à grande vitesse, estime que la concertation affichée est une mascarade.

Lire la suite : Passage de la LGV en Albret

   

Reunion à Vianne : TGV oui, LGV non !

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

PUBLIÉ LE 12/12/2009 03:52 | ANDRÉ VERGEZ

«TGVoui, LGV non» Telle est la position longuement expliquée et argumentée par l'association TGV (Très Grande Vigilance) en Albret, au cours de la soirée d'information sur le projet de ligne LGV, organisée à Vianne jeudi soir dernier.

Lire la suite : Reunion à Vianne : TGV oui, LGV non !

   

Les anti-LGV s'activent

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

sudouest.com, Mathilde Curien, le 20 Novembre 2009

TRANSPORTS. Mécontents de ne pas être conviés à la réunion du Conseil général concernant la LGV, Très Grande Vigilance en Albret poursuit ses actions

Quelques semaines après la création de votre association TGV (Très Grande Vigilance en Albret), où en êtes-vous ?

Charle d’Huyvetter (président).

Nous sommes en effet une association très jeune. Nous avons décidé de nous concentrer sur trois axes : appel aux adhésions, structurer notre collectif et entreprendre des actions ainsi que des réunions d’informations. Un site internet est aussi en train d’être réalisé.

Lire la suite : Les anti-LGV s'activent

   
«DébutPrécédent9192939495SuivantFin»

Page 95 sur 95

Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.