::Chercher sur le site

....TGV en Albret est sur Facebook

Cliquez

FACEBOOK

 

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil Actualités La presse en parle Conseil d'Etat : articles dans la presse

Conseil d'Etat : articles dans la presse
Envoyer Imprimer PDF

22 mars - 2018 Le Petit Bleu - (et après Sud Ouest - La Dépêche)

Ce mercredi, à Paris,  le rapporteur du Conseil d'Etat  présente ses conclusions sur les sept  recours  déposés sur le projet GPSO dit lignes nouvelles à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse, Bordeaux et le Pays basque. 
Selon les opposants au GPSO, sur la foi des conclusions préalables du rapporteur transmise aux avocats,  tous les recours sont rejetés par la haute juridiction administrative. Cette saisine des associations, collectivités... visait à annuler la DUP validée par ce même Conseil d'Etat en 2016. 
"Quand on sait que ce projet a été déclaré défavorable en commission d'enquête publique, que le tronçon Bordeaux - Saint Médard a été jugé irrecevable par le TA de Bordeaux, que les motifs de refus sont très nombreux : environnement : avis négatif de l'Autorité environnemental, rentabilité, absence de financement,  saucissonnage du projet pour faire apparaitre une rentabilité plus que négative... cette décision est invraisemblable", estime Claude Semin, l'un des porte-paroles. 
 
Il estime que "bien des choses curieuses ce sont passées ces jours derniers. "Brusquement il y a deux  semaines environ un rapporteur a été nommé alors que le poste était vacant depuis octobre dernier. Il y a 10 jours la date de la remise de son rapport  prévue pour le 21 mars. Et on apprend, comme d'habitude, que ses conclusions seront que les recours sont rejetés. Ahurissant la vitesse à laquelle ces décisions ont été prises et comment elles ont été prises est ahurissante(...) L'hypothèse la plus probable de l'avis de tous,  est qu'il y a eu une inflexion politique pour que se soit ainsi.  Il devrait donc y avoir une décision politique prochainement." Les associations ont toujours rendez-vous au ministère des Transports le 12 avril.
 
Autres articles sur le même sujet :
 
Ano581764 Il y a 15 minutes - 22 mars 2018 à 08h37
On peut supposer que lors de la distribution initiale des cartes, le jeune rapporteur public n’a pas été très bien servi en matière d’esprit critique…. A ses yeux, tous les arguments de SNCF réseau et du lobby des pelleteuses, même les plus mensongers sont devenus des vérités. 

C’est parfait pour lui. Il fera carrière. 

S’il est suivi, ça démontrera juste l’absence totale d’indépendance du Conseil d’État, ce qui en ferait vraiment une juridiction à part, au moment où le reste de la justice évolue vers une plus grande indépendance.
 
Dans La Dépêche :
 
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.