::Chercher sur le site

....TGV en Albret est sur Facebook

Cliquez

FACEBOOK

 

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil Actualités La presse en parle Bernard Péré jugé pour diffamation envers le maire d’Agen : le délibéré sera rendu le 8 mars

Bernard Péré jugé pour diffamation envers le maire d’Agen : le délibéré sera rendu le 8 mars
Envoyer Imprimer PDF

 12 janvier 2019 - Sud Ouest

https://www.sudouest.fr/2019/01/11/bernard-pere-poursuivi-pour-diffamation-envers-le-maire-d-agen-suivez-en-direct-le-proces-5723680-3603.php

 Bernard Péré jugé pour diffamation envers le maire d’Agen : le délibéré sera rendu en mars

 

Vidéo. Le militant écologiste est jugé ce vendredi au tribunal correctionnel après une plainte pour diffamation déposée par Jean Dionis.

 

Le feuilleton judiciaire se poursuit entre le militant Bernard Péré et le maire d’Agen. En cause, une publication de quatre pages intitulée « Citoyen de l’Agglo ». Bernard Péré est directeur de publication de cette parution unique dans laquelle il est question de transformations de terres non constructibles en terres constructibles effectuées par Jean Dionis du Séjour entre 1998 et 2013, « avec l’appui du maire de l’époque », précise le tract.

Le maire d’Agen et président de l’Agglomération a vu rouge en le lisant. Il a d’ailleurs, à cette occasion, publié une longue tribune explicative sur son blog.

Trois ans après, l’ex-élu régional vert Bernard Péré (en tant que directeur de la publication) et Laure Zudas (propriétaire d’un site Internet ayant publié le journal) sont convoqués ce vendredi au tribunal correctionnel d’Agen pour être jugés. 

L’ancien élu régional vert et sa coprévenue sont défendus par l’avocat lyonnais Me Étienne Tête. Pour lui, la diffamation ne tient pas.

Procès diffamation Bernard PéréProcès diffamation Bernard Péré

Le délibéré sera rendu le 8 mars.

 

Procès de Bernard Péré

Tweets organisés par ‎@SO_47

  1.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Le tribunal correctionnel d' rendra son délibéré le 8 mars dans le dossier de , opposant Bernard Péré à Jean Dionis @SO_47

    •  
  2.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Me Tête :"Agglo Info avait d'abord accusé un propriétaire privé de refuser l'expropriation car il voulait faire une opération immobilière, le qualifiant de promoteur. L'a-t-on appelé par respect du contradictoire ? Non"

    •  
  3.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Réaction de Me de Caunes :"Tout cela relève d'une espèce de paranoïa. Toutes les décisions d'urbanisme sont prises au terme de procédures soumises à des possibilités de recours"

    •  
  4.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Me Tête :"Par nature, une triangulaire n'est pas forcément mauvaise pour celui qui gagne les élections. La prise illégale d'intérêt est constituée car il y a intérêt des deux côtés"

    •  
  5.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Me Tête entend démontrer l'offre de preuve point par point, via son exposé PowerPoint, projeté à l'audience : liens familiaux avec P. Lapoujade, modification de la vocation des terrains de Jean Dionis, emplacement et découpage du TAG...

    •  
  6.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Me Tête, conseil des prévenus :"B. Péré ne s'est pas caché puisque son numéro de téléphone figurait sur le tract. Dans les affaires de , la tradition est de saisir un juge d'instruction car la mise en examen est automatique. C'est une stratégie médiatique"

    •  
  7.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Me de Caunes : les prévenus "ne sont pas citoyens mais journalistes en publiant cet article en écho, sur un tract, et sur Internet"

    •  
  8.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Me de Caunes :"La limite est l'attaque personnelle. Sur la base factuelle, il n'y a pas d'enquête rapportant la preuve d'une compromission. Ni de tentative de recueillir la parole de M. Dionis ou de M. Lapoujade"

    •  
  9.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Me de Caunes, conseil de Jean Dionis :"Cette est sournoise car elle protège ses auteurs. B. Péré est bien le directeur de publication puisqu'il est à la tête de l'association. La phrase impute que M.Dionis est corrompu et que M. Lapoujade s'est laissé corrompre"

    •  
  10.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Jean Dionis :"Et au noms des élus de France. 70% des français estiment que les élus sont corrompus. Il y en a, ils sont la honte de la République, mais la majorité ne l'est pas. Avec ces propos, on pave le chemin des régimes totalitaires." 2/2

    •  
  11.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Jean Dionis :"J'ai décidé de venir devant la justice de mon pays à double titre. Personnellement, car cela a touché ma femme, mes enfants, et on ne badine pas avec l'honneur et l'intégrité" 1/2

    •  
  12.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Jean Dionis :"Au moment de la parution du tract, en 2015, nous avions avec M. Péré, un contentieux dur sur le Technopole Agen Garonne. Son intention était de blesser, de salir"

    •  
  13.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Jean Dionis :"Pendant 20 ans, la commune du Passage va bouleverser la vocation de ces terrains le long de ma maison, très logiquement dans le cadre d'aménagements et de création de zones d'activités"

    •  
  14.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Bernard Péré :"Je reconnais avoir écrit ces propos qui sont le fruit d'un travail et d'une réflexion collective mais je ne reconnais pas le caractère diffamatoire"

    •  
  15.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Jean Dionis :"J'estime diffamatoire la phrase complètement mensongère qui soutient d'abord l'affirmation profondément ridicule que j'ai un lien familial avec M. Lapoujade. Nos femmes sont cousines au 4e et 5e degré."

    •  
  16.  
    alt
    Mathilde Curien@MathildeCurien

    Une soixantaine de personnes assistent à l'audience, en soutien à Bertrand Péré et Laure Zudas, poursuivis en par Jean DioniVoir l'image sur Twitter

    •  

       

 
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.