::Chercher sur le site

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

Alternative LGV veut une étude neutre
Envoyer Imprimer PDF

17 mars 2011- La Dépêche

NdlR-TGV Albret : voir l'article (dessous "Conférence de Presse") sur les positions des candidats cantonales (par candidat et par ville)

LGV_alternative_etudeRassemblement devant la gare pour soutenir le principe d'une étude indépendante./ Photo Morad Cherchari.

Favorables à un aménagement de la ligne LGV sur les voies existantes, élus et associations se déclarent pour une étude indépendante sous le contrôle d'un comité de pilotage élargi à l'Etat.

La convergence entre les élus regroupés au sein du collectif Alternative LGV et les associations opposées à la construction d'une ligne grande vitesse a accompli un pas supplémentaire hier avec les retrouvailles des représentants de ces deux composantes devant la gare.

Bernard Faucon-Lambert, président de la communauté de communes du Val d'Albret, et Raymond Girardi, maire d'Argenton, conseiller général de Bouglon, coprésidents d'Alternative LGV, sont revenus sur leur rencontre avec le préfet début mars. Ils lui ont exposé leur position en faveur d'une étude indépendante, contrôlée par un comité de pilotage dans lequel l'État a toute sa place, estiment-ils.

Pour étayer son analyse en faveur d'une telle étude, Alternative LGV se base sur les conclusions d'un rapport du Comité économique et social qui a estimé que « RFF minimise les coûts et exagère la fréquentation » ainsi que sur une synthèse de la Cour des comptes qui considère dans un rapport qu'« un contrôle indépendant est nécessaire, d'autant que l'efficience de la LGV n'est pas prouvée ».

Autre point soulevé devant le préfet : le Grenelle de l'environnement prévoit que « la priorité est donnée aux lignes existantes sauf si une étude prouve le contraire ».

Surtout, Alternative LGV « trouve scandaleux que l'argent public soit utilisé pour des projets privés » sachant que « sur les 22,5 % du coût de la ligne nouvelle à sa charge, l'État récupère, sous forme d'impôt, la TVA à 19,6 % versée par les collectivités ». Aussi, « sa participation devrait être de 42 %, 43 % ».

Les candidats aux cantonales sondés

Pour leur part, les membres de la Coordination 47, favorables au réaménagement des voies actuelles, attendent d'une étude indépendante qu'elle permette de « mesurer les impacts économiques, financiers et environnementaux ».

L'association a interrogé 190 candidats ou suppléants des cantonales. 31 réponses lui sont parvenues : deux pour la ligne nouvelle, avec Europe Ecologie/Les Verts et le Front de gauche contre la réalisation de la LGV. Les candidats dans leur majorité sont « indécis, réfléchissent. Ils sont dans l'attente des résultats de l'étude indépendante, d'ici la fin de l'année ».

Le conseil général a accepté de financer l'étude indépendante à hauteur de 30 000 € ainsi que des collectivités.

« Beaucoup d'élus auparavant favorables à cette option ont déraillé de la ligne nouvelle LGV pour rejoindre nos positions dont le maire et conseiller général de Castejaloux et le maire de Port-Sainte- Marie. »

Raymond Girardi,

vice-président du collectif d'élus Alternative LGV

 
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.