::Chercher sur le site

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

Moirax. Le «cadeau de Noël» des anti-LGV : du fumier!
Envoyer Imprimer PDF

26 décembre 2013 - La Dépêche

Les membres de la Coordination 47, accompagnés du Père Noël, ont déposé un cadeau fumant devant la mairie de Moirax./Photo Morad Cherchari

Les membres de la Coordination 47, accompagnés du Père Noël, ont déposé un cadeau fumant devant la mairie de Moirax./Photo Morad Cherchari


Le Père Noël est contre la LGV. À moins que le bonhomme vêtu de rouge et chaussé de bottes vertes arrivé dans son traîneau moderne - un 4x4 tirant une remorque de fumier - expliquant devant la mairie de Moirax,en cette veille de Noël, qu’il avait déposé un cadeau fumant à Henri Tandonnet, sénateur maire de la commune, ne soit qu’un postiche de plus. Il semblerait bien qu’au vu des revendications de l’homme à la barbe blanche, les anti LGV de la Coordination 47 aient décidé eux aussi de souhaiter un joyeux Noël à l’élu de l’agglomération agenaise.

«Nous ne voulions pas que les élus passent un réveillon tranquille au coin du feu en pensant à ce projet qu’ils sont si fiers de porter» lance Charles D’Huyvetter, l’un des responsables de l’association. Si le dépôt d’une remorque de fumier n’a certainement pas empêché le sénateur maire de Moirax de passer un réveillon tranquille, il a néanmoins marqué une fois de plus la détermination des anti-LGV à se faire entendre.

Un peu de malhonnêteté ?

«Nous sommes dans la m... alors ils peuvent l’être aussi» expliqua un père Noël passablement remonté. Et Charles D’Huyvetter d’ajouter : «La seule raison pour laquelle les élus sont pour la LGV est qu’ils ont besoin de grands projets de ce type pour se faire élire et réélire.»

La vingtaine d’opposants, venue protester devant une mairie restée close et dont l’édile ne semblait visiblement pas dans les murs, entend bien poursuivre son action avec peut-être même un peu plus de virulence dans les semaines à venir. «Nous combattrons tous les élus pro-LGV, avec même des actions plus virulentes. Nous ferons tout pour que l’enquête publique programmée au mois de juin ne se fasse pas» expliqua Patrick Vacari. Et ce dernier de conclure par un avertissement : «Nous allons l’empêcher honnêtement et aussi peut-être avec un peu de malhonnêteté dans la mesure où les élus ne se privent pas pour le faire». Les élus sont prévenus.

Julien Sauvage

 
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.