::Chercher sur le site

....TGV en Albret est sur Facebook

Cliquez

FACEBOOK

 

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

TGV : 38% des investissements, 2% des passagers

6 janvier 2017 - Le Monde

alt

En 25 ans, entre 1990 et 2015, 38% des investissements réalisés dans les infrastructures ferroviaires ont été dépensés pour les lignes à grande vitesse (LGV), selon le rapport de la commission des comptes des transports de la Nation (CCTN). Cela représente 30 milliards d’euros, sur un total de 78 milliards investis en 25 ans dans les rails, caténaires, équipements de signalisation, ouvrages d’art, etc. Le réseau d’Ile-de-France a bénéficié pour sa part de 13% des investissements (10 milliards) et les autres lignes de 49% d’entre eux (environ 38 milliards).
38% pour les LGV, cela pourrait sembler finalement peu, alors que la grande vitesse est souvent présentée comme l’unique priorité de la politique ferroviaire en France. C’est le raisonnement défendu dans un tweet par Maxime Lafage, « passionné de transports et d’aménagement du territoire », et salarié du Syndicat des transports d’Ile-de-France.

Lire la suite : TGV : 38% des investissements, 2% des passagers

 

Conseil d'Etat : articles dans la presse

22 mars - 2018 Le Petit Bleu - (et après Sud Ouest - La Dépêche)

Ce mercredi, à Paris,  le rapporteur du Conseil d'Etat  présente ses conclusions sur les sept  recours  déposés sur le projet GPSO dit lignes nouvelles à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse, Bordeaux et le Pays basque. 
Selon les opposants au GPSO, sur la foi des conclusions préalables du rapporteur transmise aux avocats,  tous les recours sont rejetés par la haute juridiction administrative. Cette saisine des associations, collectivités... visait à annuler la DUP validée par ce même Conseil d'Etat en 2016. 
"Quand on sait que ce projet a été déclaré défavorable en commission d'enquête publique, que le tronçon Bordeaux - Saint Médard a été jugé irrecevable par le TA de Bordeaux, que les motifs de refus sont très nombreux : environnement : avis négatif de l'Autorité environnemental, rentabilité, absence de financement,  saucissonnage du projet pour faire apparaitre une rentabilité plus que négative... cette décision est invraisemblable", estime Claude Semin, l'un des porte-paroles. 
 
Il estime que "bien des choses curieuses ce sont passées ces jours derniers. "Brusquement il y a deux  semaines environ un rapporteur a été nommé alors que le poste était vacant depuis octobre dernier. Il y a 10 jours la date de la remise de son rapport  prévue pour le 21 mars. Et on apprend, comme d'habitude, que ses conclusions seront que les recours sont rejetés. Ahurissant la vitesse à laquelle ces décisions ont été prises et comment elles ont été prises est ahurissante(...) L'hypothèse la plus probable de l'avis de tous,  est qu'il y a eu une inflexion politique pour que se soit ainsi.  Il devrait donc y avoir une décision politique prochainement." Les associations ont toujours rendez-vous au ministère des Transports le 12 avril.
 

Voir les autres articles

 

LGV du Sud-Ouest (GPSO) – documentation

5 janvier 2017 - CADE

LGV du Sud-Ouest (GPSO) – documentation

Suite à la réunion publique que le CADE a organisée, voici, à toutes fins utiles, la documentation que nous versons au dossier et notamment nos raisons d’exercer un recours juridique contre la décision gouvernementale; documentation disponible pour qui veut bien faire connaître et/ou faire usage de nos arguments d’opposants à ce Grand Projet Inutile et Imposé: pr-2-diapo-dup  pr-3-diapo-recours-ce-pr  pt-mugerre-12-9   vp-presentation2   afitf3

et sinon, écoute possible des interventions sur le site de ACE Hendaye: GPII  réunion publique du CADE à Mouguerre http://ace.hendaye.over-blog.fr/2016/12/gpii-reunion-publique-du-cade-a-mouguerre-videos.html

   

Conseil d'Etat : extrait d'une réaction...

22 mars 2018 - Extrait d'une première réaction après la réunion 

Par Philippe Barbedienne ( SEPANSO)

..........

Daniel Delestre, Pierre Hurmic notre avocat et moi-même avons assisté hier à l’audience.

J’avais beau m’attendre à quelque chose de ce genre, j’en suis ressorti meurtri.

Le (très jeune) rapporteur public avait semble-t-il pour mission de convaincre les autres conseillers qu’il fallait rejeter nos recours.

Ça a été très bien résumé dans la Dépêche https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/21/2764221-utilite-publique-lgv-bordeaux-toulouse-contestee-devant-conseil-etat.html  dont le journalise écrit « un rapporteur public qui, pendant plus d’une heure, s’applique à démontrer l’obligation de rejeter tous les recours. »

Plutôt qu’un magistrat éclairé, j’ai eu le sentiment d’entendre un avocat ou même un commercial de RFF ou tout au moins un jeune homme qui avait vu le dossier à travers un prisme qui déformait les arguments de RFF en vérités absolues et ceux des associations en pure foutaise...

Je l’ai particulièrement ressenti en matière d’environnement.

Tout va très bien madame la Marquise !   RFF a pris toutes les précautions, les compensations vont compenser, il n’y a pas d’incidences sur les sites Natura 2000 (puisque RFF l’a dit...). Les tortues du ciron pourront pondre ailleurs (RFF l’a dit aussi et c’est sans doute un grand spécialiste. Elle pourront sans doute passer sous le viaduc et remonter le cours d’eau à la nage pour aller pondre à 2 km... en amont ) A moins qu’elles ne bondissent au-dessus des grillages et qu’elles creusent le béton.... Toutes les précautions ont aussi été prises pour les chauves-souris du Vallon du Cros là aussi RFF est spécialiste.

Concernant toutes les autres nuisances que nous dénonçons, elles sont minimes eu égard au grand intérêt du projet.

Véritable tour de force, notre jeune rapporteur public a même su trouver des passages du rapport d’enquête publique justifiant le projet mais il n’a sans doute pas vu tout le reste car à part une toute petite phrase dans sa présentation faisant référence à l’avis défavorable, il s’est bien gardé d’y revenir....

 

......Et puis, bien que je ne ma fasse aucune illusion, les juges peuvent encore ne pas suivre le rapporteur ou nuancer leur arrêt. Il faudra donc patienter un peu avant de réagir........

 

 

Ruffec : Manifestation pour le maintien du TGV

5 janvier 2017 - Charente libre

NdLR-TGV-Albret : .......Ils étaient POUR  la LGV Tours-Bordeaux, et voilà ce qui arrive aux rêveurs, ils l’ont pourtant payée !!! Qu’on se le tienne pour dit…

Lire l'article : cliquez :

http://www.charentelibre.fr/2017/01/03/ruffec-manifestation-samedi-pour-le-maintien-du-tgv,3076927.php

   

Page 3 sur 144

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.