::Chercher sur le site

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

Site naturel protégé : "massacre environnemental " à Montlouis ?

18 décembre 2016 - La Nouvelle République

NdlR Pour la LGV SEA, Tours-Bordeaux, qui sera inaugurée en juillet prochain, les révélations du saccage environnemental s’accumulent !

Les défenseurs de l'environnement dénoncent un chantier dévastateur, mené sans informations préalables. - Les défenseurs de l'environnement dénoncent un chantier dévastateur, mené sans informations préalables. - (Photo NR, Hugues Le Guellec)

Les défenseurs de l'environnement dénoncent un chantier dévastateur, mené sans informations préalables. - (Photo NR, Hugues Le Guellec) 

Aux côtés de l'association locale « Changeons d'Ère », la Sepant dénonce actuellement un autre « massacre environnemental » ; cette fois du côté de Montlouis. Ces dernières semaines, des bulldozers ont investi l'île de Bondésir pour déboiser de façon très spectaculaire ce site naturel protégé, classé Natura 2000.

Lire la suite : Site naturel protégé : "massacre environnemental " à Montlouis ?

 

Lettre au 1er Ministre, natif de Vic-Fezensac dans le Gers

25 mai 2021 - Le Journal du Gers 

 

 OCCITANIE POPULAIRE.JPG

 

La France n'est pas une République bananière

 

Un communiqué d'Occitanie Populaire, pour le Gers,en date du 21 mai 2021

Monsieur le Premier Ministre,

Votre venue dans le Gers le vendredi 14 mai a donné lieu à plusieurs distributions de subventions par l'État en faveur de projets gersois, mais qui nous laissent très étonnés de cette méthode qualifiée de véritable « Jackpot » par un quotidien local : "Jean Castex en terre conquise à Vic-Fezensac, jackpot pour la ville". 

Outre l'interdiction par le Préfet du Gers de manifestations et d'entretiens demandés par les syndicats qui souhaitaient simplement s'entretenir avec vous des difficultés vécues par les Gersoises et Gersois, ce jackpot durant la campagne des élections régionales et départementales illustre une gestion des enjeux gersois et de l'argent public que nous critiquons.

Rappelons ces diverses subventions :

  • Pour la ligne grande vitesse Bordeaux-Toulouse, l’État à hauteur de 4,1 milliards d’euros

  • Pour la 2x2 voies entre Auch et Toulouse (RN124), l’État à hauteur de 46 M€

  • L’État « débloque » 6,5 M€ pour le projet de réfection des arènes de Vic-Fezensac (4,5 millions d’euros), ainsi que pour la dette de l'hôpital (2 millions d’euros)

Pourquoi l’État s'entête-t-il avec ce Grand Projet Inutile qu'est la LGV, entre Toulouse et Bordeaux ,pour un budget estimé à 9 Milliards € ? Un projet alternatif de réfection en TGV de cet axe est tout à fait pertinent et permettrait tout autant de désenclaver le Gers grâce à une nouvelle ligne Tarbes Auch-Agen. Nous dénonçons une métropolisation de l'Occitanie, au détriment des lignes rurales : qu'en est-il de la ligne Auch-Agen, une ligne de fret que des collectifs et associations réclament de convertir en ligne voyageurs ?

Lire la suite : Lettre au 1er Ministre, natif de Vic-Fezensac dans le Gers

 

LGV et lobbying des entreprises

21 mai 2021 - Mediabask.eus 

TRIBUNE LIBRE - Pierre Recarte, vice-président du Cade (Collectif des associations de défense de l’environnement), interpelle sur le poids des lobbies dans les négociations portant sur l'ouverture des LGV.

 
 
 

Un rassemblement du Cade contre la LGV en 2015 (archives). © Isabelle MIQUELESTORENAUn rassemblement du Cade contre la LGV en 2015 (archives). © Isabelle MIQUELESTORENA

 

Le récent engagement de l’Etat dans le financement de la LGV Bordeaux-Toulouse est salué en Occitanie comme “le fruit d’un travail important des élus de la métropole, du conseil départemental, de la région”. Des élus ? Pas seulement.

Le lobbying occitan

On connaît les interventions de Vinci et d’Eiffage pour accélérer les projets de LGV auprès des gouvernements. Entre gens issus des mêmes écoles (X, Ponts) on s’entend toujours…

En Occitanie les “patrons” s’en remettent à Jean-Louis Chauzy, président du Ceser (regroupant, entre autre, 54 membres d’entreprises) et d’Eurosud Team, “un outil de prospective au service des collectivités et des entreprises”. Cette association “entretient des relations privi- légiées avec de nombreux porteurs de projets, maîtres d’ouvrages ou structures de lobbying”. Ses actions “mobilisent des collectivités, chambres de commerce régionales et territoriales, fédérations, clubs d’entreprises, entreprises”.

Lire la suite : LGV et lobbying des entreprises

   

Etat dégénéré du rail en "Occitanie"

17 décembre 2016 - Université populaire de Toulouse ( article de Jean Paul Damaggio)

http://universitepopulairetoulouse.fr/spip.php?article857 ( ou se trouvent aussi les liens vers les articles dans La Dépêche)

Après la victoire de Carole Delga aux dernières régionales dans le cadre de la nouvelle région au nom ronflant "Occitanie", la nouvelle majorité a décidé d'Etats généraux du rail (un nom tout aussi ronflant). L'idée est née de deux problèmes : le débat sur la LGV - opposant EELV et PS-PCF-, et les différences de stratégie ferroviaire entre Midi-Pyrénées et Languedoc. Carole Delga adepte sans doute des arts martiaux a décidé de faire d'une faiblesse une force et elle a réussi sur toute la ligne (ferroviaire ou pas).

Les opposants au tout LGV ont accepté de participer. Ils ont pointé dès le départ les traquenards de l'opération : sous prétexte "d'écouter" les citoyens on les interroge sur le besoin de LGV tout en annonçant dans le texte introductif que les LGVs vont se faire ! De plus seulement cinq départements sur treize étaient concernés par les LGVs. Avec, étoile dans le ciel (on dit cerise sur le gâteau), aucune question sur le coût de telles opérations qui est pourtant la seule décision du Conseil régional en la matière. Les LGVS se décident à Paris.

Lire la suite : Etat dégénéré du rail en "Occitanie"

 

"Les impacts de la LGV Bordeaux-Paris peuvent être positifs comme négatifs"

17 décembre 2016 - Yahoo.com (article à l'origine publié par La Tribune)

NdlR- TGV-Albret :Curieusement, cet article à l’origine publié par La Tribune a disparu et la « page est indisponible ». Les informations contenues dérangeraient-elles certains Bordelais, entre autres ? Les mérites vantés de la LGV Paris-Bordeaux cacheraient-ils anguille(s) sous roche ?

Ci-dessous la partie qui est visible chez Yahoo.com:

A six mois du lancement de la ligne à grande vitesse Bordeaux - Paris via Tours, comment jugez-vous la situation bordelaise ?

"Le problème de Bordeaux, ce n'est pas sa très forte attractivité résidentielle, c'est bien son attractivité économique qui n'atteint pas le même dynamisme. On sait bien que l'emploi, notamment celui du conjoint pour les familles nouvellement arrivées, n'est pas au même niveau, même si la situation s'améliore. Il existe un vrai décalage entre ces deux sujets, rendant Bordeaux similaire à un mirage économique, un château de sable. La tentation est de croire que l'arrivée de la LGV va tout changer, mais il n'est pas sûr qu'elle ait des effets très nets."

Vous dites que rien n'est certain ?

"En matière d'économie, il n'y a aucun automatisme. Nantes a bénéficié d'effets positifs avec la délocalisation depuis Paris d'activités dites de back office, ce qui a permis le développement de l'emploi tertiaire intermédiaire. Mais les impacts peuvent être positifs comme négatifs. L'enclavement a parfois du bon : il n'est pas exclu par exemple que des activités à très haute valeur ajoutée, des emplois de cadres de haut niveau partent à Paris. Avec la capitale française à deux heures de Bordeaux, certains entrepreneurs, cadres, consultants, enseignants... vont faire le calcul et se dire qu'ils n'ont plus réellement besoin de vivre en région bordelaise. Paris, c'est là que l'info circule, que le business a lieu, que les perspectives de carrière se font. Il sera toujours possible de revenir facilement à Bordeaux dès que nécessaire."

Le désenclavement ferroviaire peut malgré tout avoir des effets positifs ?

"Bien sûr. On peut ainsi espérer un « désenclavement », justement, des milieux professionnels bordelais, assez réputés

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr

 

   

Page 4 sur 166

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.