::Chercher sur le site

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

LGV Toulouse-Bordeaux : « faire reposer le financement sur la fiscalité est extrêmement ambitieux »

14 février 2020 - touleco.fr

Ndlr- TGV Albret : en bas de l'article le commentaire de notre association exprimé par Cathérine Aime

Le financement de la LGV Bordeaux-Toulouse via une nouvelle taxe sur les entreprises a provoqué la colère du monde économique toulousain. ToulÉco a demandé son point de vue à un expert en fiscalité. Interview d’Éric Tripodi, du cabinet de conseil ÉcoFinance.

alt

Sur la photo : Eric Tripodi, directeur général adjoint d’EcoFinance, cabinet qui conseille les collectivités sur la fiscalité. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco.

 Rappel des faits : Lors d’une conférence de presse le 21 janvier, le président du Ceser et d’EuroSud Team Jean-Louis Chauzy a sorti un chiffre « choc » en assurant que 60 % du financement de la LGV serait porté par une nouvelle taxe sur les entreprises. Un chiffre en réalité imprécis, qui a provoqué la colère du monde économique toulousain, mais permis de remettre le dossier de la LGV sur la table, alors que la loi LOM vient d’être adoptée.

Lire la suite : LGV Toulouse-Bordeaux : « faire reposer le financement sur la fiscalité est extrêmement ambitieux »

 

"Les impacts de la LGV Bordeaux-Paris peuvent être positifs comme négatifs"

17 décembre 2016 - Yahoo.com (article à l'origine publié par La Tribune)

NdlR- TGV-Albret :Curieusement, cet article à l’origine publié par La Tribune a disparu et la « page est indisponible ». Les informations contenues dérangeraient-elles certains Bordelais, entre autres ? Les mérites vantés de la LGV Paris-Bordeaux cacheraient-ils anguille(s) sous roche ?

Ci-dessous la partie qui est visible chez Yahoo.com:

A six mois du lancement de la ligne à grande vitesse Bordeaux - Paris via Tours, comment jugez-vous la situation bordelaise ?

"Le problème de Bordeaux, ce n'est pas sa très forte attractivité résidentielle, c'est bien son attractivité économique qui n'atteint pas le même dynamisme. On sait bien que l'emploi, notamment celui du conjoint pour les familles nouvellement arrivées, n'est pas au même niveau, même si la situation s'améliore. Il existe un vrai décalage entre ces deux sujets, rendant Bordeaux similaire à un mirage économique, un château de sable. La tentation est de croire que l'arrivée de la LGV va tout changer, mais il n'est pas sûr qu'elle ait des effets très nets."

Vous dites que rien n'est certain ?

"En matière d'économie, il n'y a aucun automatisme. Nantes a bénéficié d'effets positifs avec la délocalisation depuis Paris d'activités dites de back office, ce qui a permis le développement de l'emploi tertiaire intermédiaire. Mais les impacts peuvent être positifs comme négatifs. L'enclavement a parfois du bon : il n'est pas exclu par exemple que des activités à très haute valeur ajoutée, des emplois de cadres de haut niveau partent à Paris. Avec la capitale française à deux heures de Bordeaux, certains entrepreneurs, cadres, consultants, enseignants... vont faire le calcul et se dire qu'ils n'ont plus réellement besoin de vivre en région bordelaise. Paris, c'est là que l'info circule, que le business a lieu, que les perspectives de carrière se font. Il sera toujours possible de revenir facilement à Bordeaux dès que nécessaire."

Le désenclavement ferroviaire peut malgré tout avoir des effets positifs ?

"Bien sûr. On peut ainsi espérer un « désenclavement », justement, des milieux professionnels bordelais, assez réputés

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr

 

 

Pierre Recarte : LGV, où en sommes-nous en 2020?

10 février 2020 - Aqui.fr - Pierre Recarte (Vice Président du Cade)

Pierre Recarte, Vice-président du CADE

Se fera, se fera pas ? Les optimistes pensent que le projet est enterré. Nous restons vigilants car certains signaux doivent inciter à la prudence. Jean-Louis Chauzy, président du CESER Occitanie annonce le début des travaux de la LGV Bordeaux-Toulouse en 2022, Eric Spitz, notre préfet confie à Sud-Ouest vouloir relancer le projet de prolongement de la LGV vers l’Espagne.

2020, c’est le rendez-vous donné par RFF (SNCF Réseau) pour ses prévisions de trafic annoncées lors du débat public de 2006. Tous les trafics indiqués sont quotidiens et s’entendent 2 sens confondus.
Un mensonge organisé

Lire la suite : Pierre Recarte : LGV, où en sommes-nous en 2020?

   

Argent public : des gares inutiles ?

14 décembre 2016 - FranceTV ( JT France 2 du 13 déc 2016)

La Cour des comptes condamne les gares hors centre-ville et parle de gâchis de l’argent public… Encore un pavé dans la mare de Dionis avec « sa » gare à Sainte-Colombe

Cliquez le lien suivant :

http://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/argent-public-des-gares-inutiles_1967647.html

Des gares quasiment vides, loin des centres-ville, posées en plein milieu des champs, et qui ont coûté plusieurs millions d'euros. En France, les exemples de gares TGV excentrées sont nombreux, la Cour des comptes parle de gâchis. Et pourtant les constructions continuent. À 20 minutes de Montpellier (Hérault), une nouvelle gare, la Mogère, sort de terre. Coût de ce chantier gigantesque : 142,7 millions d'euros.

Quatre TGV par jour

Lire la suite : Argent public : des gares inutiles ?

 

LGV Bordeaux-Toulouse. Les entreprises ne veulent pas être taxées

2 février 2020 - Touleco.fr 

  Hors de question de payer des taxes supplémentaires pour financer la LGV Bordeaux-Toulouse. C’est en somme le discours de la CCI Occitanie et de la CPME 31.

Pourtant, c’est bien ce qui avait été annoncé il y a quelques jours. Explications.

 Maladresse ou coup de communication? Après la publication de l’article Occitanie. Une nouvelle taxe sur les entreprises pour financer la LGV, Samuel Cette, président de la CPME 31 et CPME Occitanie, est tombé de sa chaise : «j’apprends qu’une taxe sur les entreprises va être instaurée, et – le comble – que le plus dur a été de convaincre les entreprises! Mais nous n’avons absolument pas été consultés, et par ailleurs, nous sommes clairement contre!» fulmine–t-il.

Lire la suite : LGV Bordeaux-Toulouse. Les entreprises ne veulent pas être taxées

   

Page 5 sur 160

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.