::Chercher sur le site

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

La CGT des Cheminots enterre la LGV Bordeaux - Toulouse

 12 décembre 2016 - La Dépêche

DDM archives illustration

DDM archives illustration

Comme Soeur Anne, la CGT des Cheminots 47 ne voit rien venir pour ce qui concerne les tronçons LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye.

 

Réunis dimanche 11 octobre pour évoquer les décisions à venir sur la liaison TGV entre la capitale de Nouvelle Aquitaine et Toulouse, ses responsables confirment que le projet GPSO n'a donné lieu à aucune nouvelle étude technique.

Lire la suite : La CGT des Cheminots enterre la LGV Bordeaux - Toulouse

 

Information pour nos adhérents

TGV Albret - 8 décembre 2019 

 

Chers amis,

 

Vous avez sans doute constaté dans la presse, en particulier La Dépêche, que l’Occitanie se livrait à une nouvelle campagne pro-LGV. Il nous fallait réagir.

 

Dans un premier temps, une réunion interdépartementale de toutes les associations luttant contre le projet GPSO s’est tenue à Bordeaux. Il y avait là les représentants du Pays Basque, des Landes, de Gironde, du Lot-et-Garonne, du Tarn et Garonne et de Haute Garonne. Une action simultanée de réunions publiques a été décidée et aura lieu en début d’année. Des précisions vous seront données ultérieurement.

 

Dans un second temps, un rendez-vous a été obtenu avec Madame Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental 47 afin de lui rappeler notre opposition à la LGV et de lui demander de fédérer les élus de notre département autour du réaménagement de la ligne existante.

A cette occasion, nous lui avons également demandé d’obtenir un entretien avec Madame la ministre des transports Elisabeth Borne afin de lui exposer l’urgence de la modernisation de la ligne Bordeaux-Toulouse.

Madame Borderie partage notre position et a accepté notre double demande. Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite qui y sera donnée.

 

Je profite de cette occasion pour vous souhaiter ainsi qu’à vos familles de très joyeuses fêtes de fin d’année.

 

Avec toutes mes amitiés

 

Charles D'Huyvetter 

 
 

LGV Tours-Bordeaux: Un chantier désastreux pour l'environnement?

12 décembre 2016 - 20Minutes.fr

JUSTICE Deux filiales de Vinci et Bouygues Constructions ayant travaillé sur la construction de cette Ligne à grande vitesse, ont été condamnées pour ne pas avoir respecté les règles visant à maintenir la qualité des cours d'eau et la protection des espèces animales et végétales...

Illustration de la LGV Tours-Paris. /Credit:JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA/1502131048

Illustration de la LGV Tours-Paris. /Credit:JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA/1502131048 - SIPA

Le chantier de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Tours-Bordeaux a-t-il généré des destructions d’ecosystème et des pollutions d’ampleur ? L’association France Nature Environnement (FNE) révèle en tout cas que les sociétés Cosea et DTP, filiales de Vinci et Bouygues Construction pour ce projet, viennent chacune d’être condamnées à plus de 40.000 euros d’amende pour ne pas avoir respecté les règles fixées par le préfet d’Indre-et-Loire, dans le cadre de la partie du chantier dans ce département.

Lire la suite : LGV Tours-Bordeaux: Un chantier désastreux pour l'environnement?

   

Chantier de la LGV Toulouse-Bordeaux : où en est-on?

16 novembre 2019 - Touleco

>  Au mois d’octobre, l’un des trois tronçons composant le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest, a vu sa déclaration d’utilité publique (re)validée. Une avancée significative mais passée inaperçue. L’occasion de refaire le point sur ce dossier au long cours.

C’est une étape qui était attendue par les défendeurs de la LGV Bordeaux-Toulouse : le 17 octobre 2019, la justice bordelaise a reconnu la légalité de la déclaration d’utilité publique des aménagements ferroviaires Sud de Bordeaux (AFSB) qui avait été annulée en 2017.

C’est un pas important puisque ce projet est l’un des trois éléments du Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest, le fameux GPSO, qui comprend également des aménagements ferroviaires au nord de Toulouse (AFNT), ainsi que les deux LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse. Désormais, sur ces trois tronçons, un seul est en attente de sa déclaration d’utilité publique, l’AFNT, qui pourrait intervenir dans le courant du premier semestre 2020. « On peut s’attendre à la même décision », espère Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région Occitanie en charge des Mobilités et infrastructures transports, « et cela nous permettra de se concentrer sur la prochaine étape ».

Création d’une société de projet

La prochaine étape, c’est la validation de la « Lom », la loi d’orientation des mobilités, dont le parcours législatif dure depuis plus d’un an (il vient d’être rejeté par le Sénat mais devrait néanmoins être adopté définitivement par l’Assemblée nationale). La LGV Bordeaux-Toulouse figure dans la Lom au titre des investissements prioritaires.

Lire la suite : Chantier de la LGV Toulouse-Bordeaux : où en est-on?

 

LGV GPSO : Gilles Savary vote contre l'engagement financier de l'Etat dans le projet

7 décembre 2016 -AQUI

Gilles Savary, député de la Gironde

07/12/2016 | Gilles Savary député de la Gironde, ne s'en est jamais caché, bien au contraire. Il n'est pas favorable à la poursuite de la LGV vers Toulouse et l'Espagne, et l'a encore montré ce mardi.

En accord avec ses convictions et en tant que membre du Conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France, le député de Gironde a voté contre l'engagement de 45 M€ de financement d'Etat pour le projet. Il s'en explique.

Après des discours et prises de position fortes concrétisés notamment par quelques participations à des réunions d'opposants au projet LGV GPSO, Gilles Savary Député de la Gironde et membre de l'Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France ( AFITF) persiste et signe. Ce 6 décembre, il a voté contre l'engagement des premiers financements d'Etat sur le projet LGV GPSO Bordeaux-Toulouse, et Bordeaux-Dax. Des financements dédiés à des études et premiers achats de fonciers, s'élevant à 45 M€. Son argument premier : l'arbitrage financier à faire en faveur des trains du quotidien et de la régénération des lignes existantes plutôt que pour la LGV dont le montant global du projet est évalué à 9Mds €.

« Un gaspillage de fonds publics injustifiable »

Lire la suite : LGV GPSO : Gilles Savary vote contre l'engagement financier de l'Etat dans le projet

   

Page 6 sur 159

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.