::Chercher sur le site

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

LGV Tours-Bordeaux: Un chantier désastreux pour l'environnement?

12 décembre 2016 - 20Minutes.fr

JUSTICE Deux filiales de Vinci et Bouygues Constructions ayant travaillé sur la construction de cette Ligne à grande vitesse, ont été condamnées pour ne pas avoir respecté les règles visant à maintenir la qualité des cours d'eau et la protection des espèces animales et végétales...

Illustration de la LGV Tours-Paris. /Credit:JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA/1502131048

Illustration de la LGV Tours-Paris. /Credit:JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA/1502131048 - SIPA

Le chantier de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Tours-Bordeaux a-t-il généré des destructions d’ecosystème et des pollutions d’ampleur ? L’association France Nature Environnement (FNE) révèle en tout cas que les sociétés Cosea et DTP, filiales de Vinci et Bouygues Construction pour ce projet, viennent chacune d’être condamnées à plus de 40.000 euros d’amende pour ne pas avoir respecté les règles fixées par le préfet d’Indre-et-Loire, dans le cadre de la partie du chantier dans ce département.

Lire la suite : LGV Tours-Bordeaux: Un chantier désastreux pour l'environnement?

 

LGV et lobbying des entreprises

6 mai 2021 - Par Pierre Recarte, vice-président du CADE

Le récent engagement de l’Etat dans le financement de la LGV Bordeaux-Toulouse est salué en Occitanie comme « le fruit d’un travail important des élus de la métropole, du conseil départemental, de la région ». Elus ? Pas seulement.

Le lobbying occitan

On connaît l’entregent de Vinci et d’Eiffage, pour accélérer les projets de LGV. Entre gens issus des mêmes écoles (X Ponts) on s’entend toujours…

En Occitanie les « patrons » ont confié cette tâche à Jean Louis Chauzy, président du CESER[1] (qui regroupe, entre autre, 54 membres d’entreprises) et d’Eurosud Team, « un outil de prospective au service des collectivités et des entreprises ». Cette association « entretient des relations privilégiées avec de nombreux porteurs de projets, maîtres d’ouvrages ou structures de lobbying ». Ses actions « mobilisent des collectivités, chambres de commerce régionales et territoriales, fédérations, clubs d’entreprises, entreprises ».

En mars 2016, elle organise un colloque intitulé «Innover pour financer les grandes infrastructures du sud-ouest européen». En juin, Chauzy est reçu au ministère des transports avec Bruno Cavagné, président de la fédération nationale des travaux publics, et Michel Colombié, représentant de la chambre de commerce de Midi-Pyrénées, pour mettre en place un comité de financement de la LGV.

Il se joint aux élus pour faire voter par les sénateurs et les députés un amendement autorisant la création de sociétés de projet pour accélérer la réalisation d’ infrastructures comme les LGV et inscrire le projet Bordeaux-Toulouse dans la loi LOM.

Lire la suite : LGV et lobbying des entreprises

 

Un gouvernement qui considère les citoyens à 2 vitesses

 2 mai 2021 - Patrick Vaccari ( TGV-Albret) 

 

 

 

Un gouvernement qui considère les citoyens à 2 vitesses :

 

Le citoyen politique élu de la nation

 

Le citoyen électeur

 

Le citoyen politique élu de la nation s’accapare tous les pouvoirs de décision. Il fait partie d’un cercle où se rencontrent uniquement les élus de la nation, où on se parle uniquement entre élus de la nation (sans oublier les lobbyistes).

 

Le citoyen politique élu de la nation décide en fonction d’intérêts personnels d’autres élus de la nation. C’est dans les salons feutrés que se décident les orientations de la nation. Il donne et attend en retour. C’est ainsi que s’articule la société politique privatisée par le gouvernement et par les élus de la nation.

 

Le citoyen électeur lui, il n’est citoyen que le jour d’élections, il a le pouvoir de glisser un bulletin de vote dans l’urne pour élire le citoyen politique élu de la nation.

 

C’est uniquement dans la rue qu’il peut (ou pouvait) influencer les orientations de la nation.

 

Mais tout cela, ce ne sont que des mots, alors prenons l’exemple du projet GPSO et des relations gouvernement, citoyens élus de la nation et citoyens électeurs.

 

Le citoyen électeur que chacun de nous est a demandé, à de multiples reprises, des rendez-vous au gouvernement ou des explications sur des positions prises ou envoyé des arguments et propositions sur ce projet.

 

Quelles ont été les réponses qui nous ont été apportées ?

 

Le premier ministre demande au Ministère de la Transition écologique et solidaire, qui demande au ministre délégué aux transports auprès de la ministre de la Transition écologique, qui demande à son directeur de cabinet qui demande à son directeur adjoint de cabinet ...... qui va demander de nous répondre via son secrétaire adjoint « qu'ils retiennent toutes leurs attentions »........ Et après ..... Plus rien!

 

Le citoyen politique fait valoir ses droits de citoyen élu de la nation, il est reçu à de multiples reprises dans les sphères ministérielles, entretient des relations étroites avec les lobbyistes et reçoit des réponses à ses courriers directement des ministres.

 

Pour bien comprendre reprenons l’exemple du GPSO :

Lire la suite : Un gouvernement qui considère les citoyens à 2 vitesses

   

LGV GPSO : Gilles Savary vote contre l'engagement financier de l'Etat dans le projet

7 décembre 2016 -AQUI

Gilles Savary, député de la Gironde

07/12/2016 | Gilles Savary député de la Gironde, ne s'en est jamais caché, bien au contraire. Il n'est pas favorable à la poursuite de la LGV vers Toulouse et l'Espagne, et l'a encore montré ce mardi.

En accord avec ses convictions et en tant que membre du Conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France, le député de Gironde a voté contre l'engagement de 45 M€ de financement d'Etat pour le projet. Il s'en explique.

Après des discours et prises de position fortes concrétisés notamment par quelques participations à des réunions d'opposants au projet LGV GPSO, Gilles Savary Député de la Gironde et membre de l'Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France ( AFITF) persiste et signe. Ce 6 décembre, il a voté contre l'engagement des premiers financements d'Etat sur le projet LGV GPSO Bordeaux-Toulouse, et Bordeaux-Dax. Des financements dédiés à des études et premiers achats de fonciers, s'élevant à 45 M€. Son argument premier : l'arbitrage financier à faire en faveur des trains du quotidien et de la régénération des lignes existantes plutôt que pour la LGV dont le montant global du projet est évalué à 9Mds €.

« Un gaspillage de fonds publics injustifiable »

Lire la suite : LGV GPSO : Gilles Savary vote contre l'engagement financier de l'Etat dans le projet

 

Ligne à grande vitesse: le «chantier du siècle» condamné pour pollutions

7 décembre 2016 - Mediapart 

Piloté par le géant du BTP Vinci, le groupement Cosea a été condamné par la justice pour les dommages écologiques causés par le chantier de la nouvelle ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux. Un expert décrit « un massacre environnemental ».

 

7 décembre 2016 - Rue89 Bordeaux

[A lire sur Mediapart.fr] La SNCF présentait ce mercredi son nouveau TGV Océane qui va parcourir Paris-Bordeaux dès dimanche en 3h10, puis en 2h04 à partir de juillet 2017. Le même jour, le site Mediapart publiait une enquête accablante sur la construction de la LGV entre Tours et Bordeaux.
La journaliste Jade Lindgaard y remonte les kilomètres du dit « chantier du siècle » et constate toutes les dégradations causées. Le mastodonte du BTP Vinci, aux manettes via son groupement Cosea, vient d’être condamné par la justice pour ces dommages écologiques.

Si des engagements sur la protection de l’environnement avaient été pris, au minima pour compenser les dégâts, les amendes prononcées en cas d’entorse à ceux-ci sont dérisoires en regard des budgets titanesques.

A lire sur mediapart.fr (pour les abonnés)

   

Page 6 sur 166

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.