::Chercher sur le site

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

Action spectaculaire d'altermondialistes basques à Pau contre la LGV

17 janvier 2022 - France Bleu

Une vingtaine de militants de l'association basque BIZI opposés à la Lgv ont mené une action symbolique ce lundi matin à Pau. Ils ont déployé une banderole sur la façade du conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques.

Des militants anti-Lgv installent une banderole devant le conseil départemental 64

Des militants anti-Lgv installent une banderole devant le conseil départemental 64 © Radio France - Manon Meyer

 

Trois personnes sont descendues en rappel du toit du bâtiment un peu avant 8 heures pour installer cette banderole disant non à la LGV. L'action symbolique aura duré une demi-heure.

Les militants de l'association Bizi demandent au département de faire comme celui du Lot et Garonne, par exemple, qui a refusé le projet, car ils estiment que le coût est trop élevé (14 milliards d'euros) et ils dénoncent aussi les dégâts sur l'environnement. Selon eux, c'est 6300 hectares et 90 plans d'eau qui vont être touchés. Ils dénoncent aussi le risque de faire grimper les loyers et le prix du foncier avec cette ligne LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse.

Le conseil départemental du 64 s'était engagé à financer le projet le 16 décembre à hauteur de 54 millions d'euros.

 

 

Une nouvelle mission sur les dessertes ferroviaires enterre la LGV Poitiers-Limoges

7 décembre 2016 - La Montagne

D'ici avril 2017, le sénateur PS Michel Delebarre doit faire des propositions d'amélioration des dessertes ferroviaires de Brive, Tulle, Limoges ou Cahors, à partir de la LGV Paris-Bordeaux-Toulouse. Le projet LGV Poitiers-Limoges semble du même coup définitivement enterré.

Lire la suite : Une nouvelle mission sur les dessertes ferroviaires enterre la LGV Poitiers-Limoges

 

Un élu au Département du Lot appelle au courage de la vérité face au projet LGV Toulouse Bordeaux

15 janvier 2022 - L'actu.lot

Nouvelle prise de position de Francesco Testa, conseiller départemental de Cahors-2, par rapport aux enjeux que recouvre le projet de LGV Toulouse Bordeaux.

Le projet de LGV Toulouse Bordeaux suscite le débat.

Le projet de LGV Toulouse Bordeaux suscite le débat. (©Wikimedia Commons)

« Leçon de parrêsia, le courage de la vérité ! » tel est l’appel lancé par Francesco Testa, conseiller départemental de Cahors-2, dans sa tribune où il rappelle les enjeux que recouvre ce projet de LGV Toulouse Bordeaux.

« Exister, c’est résister » selon Jacques Ellul (grand professeur de droit de Bordeaux). Résister, oui mais avant tout à la pensée fossilisée, enkystée dans de fausses certitudes. Et la ligne TGV Bordeaux – Toulouse en est un symbole criant. Comment peut-on autoriser l’artificialisation de 4000 hectares de terre (agricoles, forêts, zones humides…) quand on sait tout ce que l’on sait ! L’État proclame par la loi du 22 août 2021 portant lutte contre le réchauffement climatique, la fin de l’artificialisation des sols et met sans état d’âme des milliards dans un projet comme celui-ci. Force est de constater que dans tous ces paradoxes auxquels on ne peut s’habituer, l’État souffre d’une aporie conceptuelle dès qu’il parle de transition écologique. Voilà ce qu’est l’idée saugrenue de vouloir faire de l’écologie sans écologistes aux manettes, on triche, on tergiverse, on procrastine. Dans cette époque formidable de faux-semblants, de communications trompeuses que nous vivons, nous sommes passés du ruissellement à la cascade de mépris. Nietzsche a traduit ces situations contradictoires en une seule phrase : « l’État est le plus froid des monstres froids ». Peu lui importe qu’une femme pour accoucher doive faire à minima une heure de voiture parce qu’on a fermé l’hôpital de proximité, du moment que la Métropole Toulousaine soit reliée à la Capitale en moins de trois heures. C’est une question de choix !

 14 milliards d’€ pour 10 % des usagers ?

Lire la suite : Un élu au Département du Lot appelle au courage de la vérité face au projet LGV Toulouse Bordeaux

   

7° Journée Européenne contre les GPII

6 décembre 2016- Coordination asso vigilance

Jeudi 8 décembre 2016

7° Journée Européenne contre les GPII
(Grands Projets Inutiles Imposés)


LGV : ILS INSISTENT ! RESTONS MOBILISÉS !

 
Distribution de tracts d'information toute la semaine sur les marchés du Sud-Gironde:
 
Dimanche 4 décembre à Préchac
Mercredi 7 décembre à St Symphorien
Jeudi 8 décembre à Villandraut
Vendredi 9 décembre à Langon
Samedi 10 décembre à Cadillac, Bazas et La Réole
 
Rendez-vous sur ces différents marchés à partir de 10h pour échanger et donner un coup de main
N'hésitez pas à diffuser le tract (en PJ) sur d'autres marchés, dans les lieux publics et autour de vous !
 
 
 

Le projet de Lignes à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne (GPSO) est massivement rejeté par la population et il a reçu un avis défavorable de la commission d'enquête.
Pourtant les responsables politiques (État, Région) veulent passer en force alors que ce projet n'est NI NÉCESSAIRE, NI URGENT et ENCORE MOINS PRIORITAIRE par rapport aux besoins de la population.

Les LGV récemment achevées montrent rapidement leur manque de rentabilité (LGV Perpignan-Figueras) et creusent la dette de la SNCF au détriment de l'entretien du réseau existant.
Ne laissons pas se détériorer le service public de transport ferroviaire dont la régression s'accélère et s'étend à tout le territoire.

PLUS DE LGV = MOINS DE TRAINS DU QUOTIDIEN, PLUS DE VOITURES ET DE BUS SUR LA ROUTE !
PLUS DE LGV = MOINS DE MOYENS POUR LE FRET, DONC DAVANTAGE DE CAMIONS SUR LA ROUTE ! 

Refusons ce projet pharaonique, ruineux pour les finances publiques et très destructeur:
6300 ha de forêt, de terres agricoles ou viticoles, de milieux naturels et de zones habitées menacés !

Priorité à l'entretien et la modernisation du réseau ferroviaire existant et au développement du fret et des trains du quotidien.

Soutenez et rejoignez les associations de la Coordination Vigilance LGV qui continuent à se battre contre ce projet (recours juridiques, suivi du dossier, actions, réunions,...):
LEA, LGPE, SEVE, LGVEA, Les Amis du Barthos. Ainsi que la Sepanso et le collectif NDDL Sud-Gironde.

1 km de LGV= 1 lycée  20 km de LGV = 1 hôpital

GPII: on bétonne à tour de bras ! Autoroutes, aéroports, lignes LGV, stades de foot, incinérateurs, centrales nucléaires, lignes à très haute tension...Ainsi prolifèrent les grands projets inutiles auxquels une pensée magique fondée sur le dogme de la croissance attribue la vertu de créer de l'emploi, du pouvoir d'achat … et de la croissance. Qu'importe que cette équation fasse abstraction de la finitude de notre planète et méprise les nécessités fondamentales du vivre ensemble et du rapport à la nature !
(D'après « le petit livre noir des grands projets inutiles »)

Déclaration finale du forum international contre les GPII qui s'est déroulé en juillet 2016 à Bayonne :
http://forum-gpii.com/wp-content/uploads/2016/07/declaration-finale-17-07-2016.pdf

Liste, hélas non exhaustive, de GPII en France, en Europe et dans le monde :https://reporterre.net/Dossier-GPII-Grands-projets-inutiles-imposes

 

Bonne nouvelle pour les gens de Poitiers-Limoges

30 novembre 2016 - FR3 Régions

Un article intéressant : http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/projet-lgv-sncf-reseau-admet-renoncer-aquerir-exproprier-terrains-1142323.html

 

En bref, lorsque le Conseil d’Etat annule une DUP toutes les dispositions qui avaient été prises pour rendre possible son application sont également annulées…

Les gens de la Poitiers-Limoges vont passer de bonnes fêtes de fin d’année !

 

 La lettre qui accompagne l'article. ( cliquez pour agrandir)

Poitiers Limoges delaissement page 1   Poitiers Limoges delaissement page 2

   

Page 7 sur 184

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.