::Chercher sur le site

....TGV en Albret est sur Facebook

Cliquez

FACEBOOK

 

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

En avant pour la ligne POLT

17 mai 2018 - L'article dans "La Montagne" et commentaire par JP Damaggio

En avant pour la ligne POLT

L'article ci-dessous de La Montagne est très important et très utile mais révèle toujours la même faille : l'absence de mise en relation de la LGV Bordeaux-Toulouse et de la POLT. Tout comme du côté de Bordeaux où parfois on oublie aussi cette mise en relation.

Or la ligne POLT sans Toulouse est comme décapité !

Je ne connais pas la liste des parlementaires qui se sont réunis mais je sais très bien qu'il n'y avait aucun élu du 31. Pour le 82 Valérie Rabault était peut-être présente (la POLT est au cœur de sa circonscription) mais, comme elle le confirme encore le 1er février 2018, elle demande tout, la LGV et le POLT. Or la LGV ne peut qu'assassiner la POLT. Pour ,e fâcher personne des défenseurs de la POLT braquent le projecteur surtout sur Paris-Limoges, voire Paris-Brive ce qui est un non sens.

Oui les Toulousains ont besoin d'une belle ligne POLT pour voyager jusqu'à Paris à moindre coût même si c'est un peu plus long. Cette ligne subit de plein fouet la concurrence du bus car l'autoroute étant gratuite sur une bonne distance, les prix en bus peuvent être plus faibles.

Avec Pierre Ortavent et TEG82 nous avions fait une fois le voyage jusqu'à Limoges pour des Assises du ferroviaire et nous avions vérifié l'importance de la réflexion commune LGV-POLT. Il y a urgence sur ce point. J-P Damaggio

 

Pour lire l'article dans "La Montagne"  : cliquez :

Trois raisons de croire que le dossier du train Paris-Orléans-Limoges-Toulouse va accélérer en 2018

 

 

La contestation autour du projet LGV en Nouvelle-Aquitaine se poursuit

24 octobre 2016 - FR3-Régions

NdlR- TGV Albret : « Le President Alain Rousset a finalement choisi de retirer la délibération. Il compte utiliser des Fonds disponibles sur la ligne budgétaire sans avoir recours au vote. Cela lui permet de s'engager sans le vote de l'assemblée plénière... »

 

Dimanche ( 23 oct 2016) , le Conseil Politique Régional d’Europe Écologie Les Verts Aquitaine s’est prononcé contre le projet de la délibération modificative du conseil régional Nouvelle Aquitaine de mobiliser 5,6 millions d’euros pour la poursuite du projet LGV-GPSO.

Dans un communiqué de presse du dimanche 23 octobre, le Conseil Politique Régional d’Europe Écologie Les Verts Aquitaine a annoncé son opposition au projet de la délibération modificative du conseil régional de trouver les fonds nécessaires à la poursuite du projet de Ligne Grande Vitesse - Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest (LGV-GPSO).

RETOUR SUR QUELQUES POINTS ESSENTIELS POUR MIEUX COMPRENDRE LE DÉBAT QUI SE POURSUIT DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES.

Lire la suite : La contestation autour du projet LGV en Nouvelle-Aquitaine se poursuit

 

Le Conseil d’Etat vu par son futur ex-vice-président

9 mai 2018 -Médiapart

Un autre article très intéressant d'un juriste qui analyse le fonctionnement du Conseil d'Etat
 
 

 

   

Lettre aux élus Lot et Garonne

27 novembre 2014 -

Bonjour Mesdames et Messieurs les Elus,

Coordination 47 se permet de rappeler aux élus du Lot et Garonne que l'enquête publique du GPSO se termine le 8 décembre. Nous invitons ceux qui ne l'ont pas encore fait d'apporter leur contribution sur les registres en mairie.
Pour votre information, nous vous joignons celle de Gilles Savary, député de Gironde, dont l'opposition à la LGV est maintenant claire.
Sincères salutations
Charles D'Huyvetter

 

Le gestionnaire de la ligne LGV transfrontalière entre Perpignan et Figuères placé en liquidation judiciaire

16 septembre 2016 - FranceTVinfo

 
 Le tribunal de commerce de Gérone, en Catalogne a mis en liquidation judiciaire le concessionnaire d'une portion de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Paris, Perpignan et Barcelone.Sa dette s'élève à 557,2 millions d'euros.

 

Un TGV espagnol à Perpignan

Un TGV espagnol à Perpignan (PHILIPPE ROUAH / MAXPPP)

Le concessionnaire d'une portion de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Paris, Perpignan et Barcelone a été mis en liquidation judiciaire jeudi matin par le tribunal de commerce de Gérone, en Catalogne, rapporte France Bleu Roussillon. Les États français et espagnol devraient reprendre la gestion de cette partie de la ligne.

Plombé financièrement, le consortium franco-espagnol TP Ferro a été placé en liquiditation judiciaire, faute d'avoir pu renégocier sa dette, qui s'élève à 557,2 millions d'euros.

557,2 millions d'euros de dette

TP Ferro est un consortium formé par le groupe français Eiffage et la société espagnole ACS, qui gèrait l'exploitation de la ligne à grande vitesse entre Perpignan et Figuères, des deux côtés de la frontière franco-espagnole. Cette section comporte notamment le tunnel du Perthus.

TP Ferro, en difficulté depuis des mois, a toujours mis en avant le manque de rentabilité de la ligne, faute de trains en nombre suffisant. Le nombre de passages par jour, en ce qui concerne le fret, n'était notamment pas conforme aux prévisions faites lors de la construction de ce tronçon.

Les États français et espagnol devraient désormais reprendre la gestion du tunnel, pour continuer à assurer le trafic ferroviaire à grande vitesse entre la France et l'Espagne.

   

Page 10 sur 149

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.