::Chercher sur le site

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

Ligne à grande vitesse : le trafic surestimé

 31 octobre 2016 - Sud Ouest

Avec la LGV, Bordeaux serait à 2 h 05 de Paris et, au sud, la continuité du réseau serait possible entre France et Espagne, ce qui présenterait un intérêt notamment pour le fret
Avec la LGV, Bordeaux serait à 2 h 05 de Paris et, au sud, la continuité du réseau serait possible entre France et Espagne, ce qui présenterait un intérêt notamment pour le fret © JEAN-DANIEL CHOPIN


ARTICLE ABONNÉS Le Collectif des associations de défense de l'environnement dénonce un débat faussé par des chiffres gonflés dans d’importantes proportions

Le dossier de la ligne à grande vitesse dans le Sud-Ouest avance cahotant, par soubresauts et polémiques comme récemment devant l'assemblée régionale où il était question de financement. Alors que le secrétaire d'État aux transports, Alain Vidalies, soutient contre vents, marées et enquête publique le projet, ses opposants restent mobilisés. Ils attaquent au Conseil d'État la déclaration d'utilité publique (DUP). Et pointent aujourd'hui des projections de trafic surévaluées entre Dax et la frontière.


Le Cade (Collectif des associations de défense de l'environnement) mène la fronde « au sud ». L'opiniâtreté de ses militants leur permet d'affirmer que l'aménageur SNCF Réseau et tous les tenants de la LGV prophétisent à tort une saturation des lignes actuelles à l'horizon 2020. Or, c'est cette perspective qui justifierait la création de lignes nouvelles plutôt que l'aménagement de l'existant.

14 561 doublons
Documents à l'appui, Victor Pachon remonte le temps jusqu'à la dernière réunion de l'Observatoire du trafic, créé par le préfet de région. « Cette réunion était en 2014. Depuis, c'est en sommeil », souligne le porte-parole du collectif écologiste. Ce jour-là, le Cade s'étonne des différences étonnantes entre les flux observés en gare de Bayonne et Hendaye. « Il ne pouvait s'agir que de trains comptés deux fois. » La Dreal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement), qui organise la réunion, doit se rendre au même constat. Elle le signera même dans le compte rendu de la rencontre, page 3 : « Les trains qui arrivent et repartent d'une gare, après un arrêt de quelques minutes, sont malheureusement comptabilisés deux fois dans les calculs. »

Lire la suite : Ligne à grande vitesse : le trafic surestimé

 

Un viaduc de deux kilomètres au-dessus de leur château

22 novembre 2021 - Sud Ouest 

LGV en Lot-et-Garonne : un viaduc de deux kilomètres au-dessus de leur château

Françoise et Xavier de La Raitrie, Jacques Dousset (à gauche) et Charles d’Huyvetter (second plan)© Crédit photo : Loïc Déquier / “SUD OUEST”

 

 

Le GPSO prévoit un ouvrage de près de 70 mètres de haut devant le château des La Raitrie, membres actifs au sein de Très Grande Vigilance en Albret, une des premières associations d’opposants

Jeudi soir dernier, ils devaient se retrouver dans la salle des fêtes de Feugarolles pour l’assemblée générale de leur association Très Grande Vigilance en Albret. En attendant, en ce matin du 18 novembre, c’est dans l’office du château de Trenquelléon, inscrit depuis le douzième siècle au patrimoine de la famille Batz, qu’ils recevaient. Françoise, la descendante, est installée ici avec son époux Xavier de La Raitrie, économiste de formation, conseiller municipal et, lui aussi, opposant à la ligne à grande vitesse.

Devant l’âtre crépitant, Charles d’Huyvetter et Jacques Dousset complètent cet attelage associatif dont l’engagement a une origine commune : la ligne doit traverser leurs terres. Et chez les La Raitrie, c’est même une provocation à la douce beauté de ce paysage que le projet lance. Entre le château et le clocher du village, à un kilomètre à vol d’oiseau, le tracé propose de dérouler un viaduc de 1,8 km de long et de 68 mètres à hauteur de caténaire pour relier deux coteaux.

Pour voir l'interview par Sud Ouest : cliquez  Interview avec les propriétaires du Chateau de Trenquelléon

Le plus haut, le plus beau…

« Le château est classé. Le pigeonnier aussi. La ligne devrait passer à 500 mètres. Mais cela reviendrait à la faire passer sur le village. Alors ils veulent la faire faire chez nous », se désole le couple à la perspective de cet ouvrage pharaonique. Pour atténuer la douleur, SNCF Réseau n’a pas lésiné sur les arguments. « On nous a parlé d’un viaduc d’une beauté pareille à celui de Millau, et qu’il s’agira de l’ouvrage ferroviaire le plus haut et le plus long d’Europe. » Un boniment que le couple rejette.

« Ici ou ailleurs, nous n’en voulons pas. Pas seulement pour nous, puisque nous ne sommes que de passage. Mais parce que ce projet est désuet et dépassé. La LGV, c’est une cicatrice territoriale sur 100 mètres de large. Une catastrophe. Une ville intermédiaire comme Agen n’a rien à gagner. Au contraire. Et il ne faut pas nous prendre pour des châtelains recroquevillés sur la protection de leurs intérêts. Notre patrimoine, nous l’ouvrons régulièrement au public », assènent les propriétaires de Trenquelléon où s’est marié, avec la nièce de Françoise, l’actuel ministre Br

Réveillés par Castex

Feugarolles, en matière de contestation à la LGV, c’est un peu le siège social pour le Lot-et-Garonne. Une résistance incarnée par quelques figures locales parmi lesquelles Charles d’Huyvetter, président de TGV en Albret, et Jacques Dousset. « Cela fait douze ans que cela dure. Au total, on a dépensé 40 000 euros en recours et frais d’avocats. Depuis l’élection de Macron et ses déclarations sur les projets ferroviaires, on ronronnait. Castex nous a réveillés avec ses 4 milliards. »

Lire la suite : Un viaduc de deux kilomètres au-dessus de leur château

 

Gironde : qui veut encore la LGV ?

27 octobre 2016 - Sud Ouest

 

Les projets d’extension vers le Pays basque espagnol et Toulouse ont du plomb dans l’aile.

Les projets d’extension vers le Pays basque espagnol et Toulouse ont du plomb dans l’aile.©

archives guillaume bonnaud

Les projets au sud de Bordeaux n’ont plus beaucoup de soutiens parmi les élus et encore moins chez les habitants concernés

Alors que la ligne grande vitesse (LGV) entre Paris et Bordeaux qui va mettre la Métropole à deux heures de la capitale se profile avec une ouverture en juillet 2017, les projets de prolongement de cette ligne au sud vers Toulouse et le Pays basque espagnol ont du plomb dans l'aile.

Lundi dernier, un projet de la délibération modificative du Conseil régional pour trouver les fond nécessaires à la poursuite de ce projet de Ligne Grande Vitesse - Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest (LGV-GPSO) a été retiré par le président de région Alain Rousset, face à l'opposition radicale de ses alliés écologistes.

Lire la suite : Gironde : qui veut encore la LGV ?

   

Pour info : écoutez 47Fm

Vous pouvez télécharger  cette émission ( très intéressante)  ici 

Mardi 19 mars de 18h à 19h, une émission spéciale LGV avec débat entre des membres de la coordination 47  et des partisans du projet Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse aura lieu sur la chaîne de radio 47FM : 87.7.

Bonne écoute

Charles D’huyvetter

Président de TGV en Albret

 

Quelques articles à lire !!

21 novembre 2021 - Plusieurs journaux 

 Les arguments des pro LGV Bordeaux-Toulouse-Dax tiennent-ils la route ?

En lisant l'article dans Rue89bordeaux : La réponse est clairement NON ! 

Cliquez :  

Les arguments pro lgv tiennent - ils la route?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'article dans le Sud Ouest :

Cliquez :

TGV au sud de Bordeaux : l’association Trans’Cub tire le signal d’alarme pour tout arrêter

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Projet de LGV : la nouvelle taxe devrait toucher des milliers de contribuables du 64 
La République des Pyrénées 

Tous ceux qui vivent à moins d'une heure d'une gare de LGV devraient avoir à payer la nouvelle taxe mise en place pour financer le projet Suis-je ...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sud Ouest 

Les deux parlementaires pointent du doigt « les paradoxes et les précipitations » dans ce dossier de ligne à grande vitesse au sud de Bordeaux Les ...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LGV en Lot-et-Garonne : un viaduc de deux kilomètres au-dessus de leur château 

Sud Ouest
Le GPSO prévoit un ouvrage de près de 70 mètres de haut devant le château des La Raitrie, membres actifs au sein de Très Grande Vigilance en ...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LGV en Lot-et-Garonne : les habitants des Landes de Gascogne refusent d'être 
Sud Ouest
Chacun un rameau de pin dans la main, environ 100 manifestants étaient réunis à Pompogne (47) ce samedi 20 novembre pour dire non à la LGV. Dans un de ...
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pourquoi le Lot va-t-il mettre la main à la poche pour la construction de la LGV Bordeaux ...
Actu.fr
"La construction de la LGV Toulouse - Bordeaux désengorgera la ligne POLT et permettra d'améliorer les dessertes de Cahors et du Lot." Serge Rigal ...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lot-et-Garonne. A Pompogne, mobilisation hier samedi, contre la LGV 
Actu.fr
Lors de la manifestation organisée samedi matin à Pompogne contre la LGV des associations et des élus dénoncent les incohérences du projet et son ...
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

   

Page 10 sur 181

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.