::Chercher sur le site

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

Soutien à Bernard Péré : venez nombreux !

8 janvier 2018

Soutien à Bernard Péré au Palais de Justice d'Agen le vendredi 11 janvier  à 9h

Communiqué du "Collectif de défense des terres fertiles" :

En septembre 2015, le Collectif de défense des Terres fertiles diffusait un journal "Le citoyen de l'Agglo" expliquant les raisons de notre opposition à l'aménagement de la zone d'activité, Technopole Agen Garonne: pour son implantation en terres fertiles, pour sa grandeur et son coût, pour la non prise en compte des alternatives possibles, pour l'absence de réel projet de développement durable du territoire agenais. 

Un paragraphe intitulé "Le promoteur n'est pas celui qu'on croit" en réponse à certaines accusations, décrivait des opérations foncières dont le président de l'Agglomération, Jean Dionis du Séjour, est l'auteur. Suite à quoi il dépose plainte pour diffamation.

Trois ans après Bernard Péré (en tant que directeur de la publication) et Laure Zudas (propriétaire d'un site internet ayant publié le journal) sont convoqués au tribunal correctionnel d'Agen pour l'audience en question. C'est Etienne Tete notre avocat depuis le début de cette lutte qui assurera notre défense.

Nous invitons tous ceux qui se sentent solidaires des inculpés et de la lutte menée, à venir en soutien le 11 janvier à partir de 9h au Palais de justice d'Agen.

 

- Le collectif de défense des terres fertiles-

-- 
Jean-Luc CHATAIN
 

Pour info : écoutez 47Fm

Vous pouvez télécharger  cette émission ( très intéressante)  ici 

Mardi 19 mars de 18h à 19h, une émission spéciale LGV avec débat entre des membres de la coordination 47  et des partisans du projet Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse aura lieu sur la chaîne de radio 47FM : 87.7.

Bonne écoute

Charles D’huyvetter

Président de TGV en Albret

 

La contestation autour du projet LGV en Nouvelle-Aquitaine se poursuit

24 octobre 2016 - FR3-Régions

NdlR- TGV Albret : « Le President Alain Rousset a finalement choisi de retirer la délibération. Il compte utiliser des Fonds disponibles sur la ligne budgétaire sans avoir recours au vote. Cela lui permet de s'engager sans le vote de l'assemblée plénière... »

 

Dimanche ( 23 oct 2016) , le Conseil Politique Régional d’Europe Écologie Les Verts Aquitaine s’est prononcé contre le projet de la délibération modificative du conseil régional Nouvelle Aquitaine de mobiliser 5,6 millions d’euros pour la poursuite du projet LGV-GPSO.

Dans un communiqué de presse du dimanche 23 octobre, le Conseil Politique Régional d’Europe Écologie Les Verts Aquitaine a annoncé son opposition au projet de la délibération modificative du conseil régional de trouver les fonds nécessaires à la poursuite du projet de Ligne Grande Vitesse - Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest (LGV-GPSO).

RETOUR SUR QUELQUES POINTS ESSENTIELS POUR MIEUX COMPRENDRE LE DÉBAT QUI SE POURSUIT DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES.

Lire la suite : La contestation autour du projet LGV en Nouvelle-Aquitaine se poursuit

   

Voeux 2019

1 janvier 2019 

Bonjour, 

Je tenais à vous souhaiter une excellente année 2019, remplie surtout  de bonheur et de joies diverses et variées.
Concernant notre combat je reste convaincu que nous gagnerons, mais il ne faut surtout rien lâcher.
Au plaisir de vous revoir bientôt, bon début d'année à tous,
 
Charles 
Président de Très Grande Vigilance  en Albret 
 

Le gestionnaire de la ligne LGV transfrontalière entre Perpignan et Figuères placé en liquidation judiciaire

16 septembre 2016 - FranceTVinfo

 
 Le tribunal de commerce de Gérone, en Catalogne a mis en liquidation judiciaire le concessionnaire d'une portion de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Paris, Perpignan et Barcelone.Sa dette s'élève à 557,2 millions d'euros.

 

Un TGV espagnol à Perpignan

Un TGV espagnol à Perpignan (PHILIPPE ROUAH / MAXPPP)

Le concessionnaire d'une portion de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Paris, Perpignan et Barcelone a été mis en liquidation judiciaire jeudi matin par le tribunal de commerce de Gérone, en Catalogne, rapporte France Bleu Roussillon. Les États français et espagnol devraient reprendre la gestion de cette partie de la ligne.

Plombé financièrement, le consortium franco-espagnol TP Ferro a été placé en liquiditation judiciaire, faute d'avoir pu renégocier sa dette, qui s'élève à 557,2 millions d'euros.

557,2 millions d'euros de dette

TP Ferro est un consortium formé par le groupe français Eiffage et la société espagnole ACS, qui gèrait l'exploitation de la ligne à grande vitesse entre Perpignan et Figuères, des deux côtés de la frontière franco-espagnole. Cette section comporte notamment le tunnel du Perthus.

TP Ferro, en difficulté depuis des mois, a toujours mis en avant le manque de rentabilité de la ligne, faute de trains en nombre suffisant. Le nombre de passages par jour, en ce qui concerne le fret, n'était notamment pas conforme aux prévisions faites lors de la construction de ce tronçon.

Les États français et espagnol devraient désormais reprendre la gestion du tunnel, pour continuer à assurer le trafic ferroviaire à grande vitesse entre la France et l'Espagne.

   

Page 10 sur 156

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.