::Chercher sur le site

....TGV en Albret est sur Facebook

Vidéo de l'actualité

Vidéo à voir

LGV photo christophe jacquet Construction Site of LGV Rhin-Rhône near Villargent in July 2008 - Westbound

 
Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

Bonjour et bienvenue !

Au printemps 2009, une rumeur circulait dans notre Pays d’Albret : un projet de ligne TGV, la LGV Sud Europe Atlantique, devait se réaliser menaçant la quiétude et la beauté de notre terroir.

La rumeur fit place à des certitudes et l’incrédulité à la stupeur et à la colère. L’écho de cette nouvelle se propagea dans nos coteaux. De l’amour de notre terre et de notre qualité de vie est née fin octobre 2009 l’association Très Grande Vigilance en Albret.

Contestant l’utilité publique d’un projet pharaonique ruineux et destructeur imposé sans concertation, TGV en Albret a grandi très vite et a franchi aujourd’hui les limites de notre Pays. Fondamentalement démocratique, elle dépasse tout clivage et est le reflet de l’unité dans la diversité.

Ses réunions publiques, enrichies de l’expertise d’intervenants d’associations amies, informent et rallient. Les compétences, l’expérience, la ténacité, l’imagination, la bonne volonté de chacun s’unissent pour défendre cadre de vie et intérêts des habitants. Une force insoupçonnée avec laquelle il faudra compter…

À l’ère du développement durable, et comme le préconisent les rapports de la Cour des Comptes et du Conseil d’Analyse Économique, nous nous opposons à la création dévastatrice de lignes nouvelles et demandons des TGV sur les voies existantes modernisées, avec détermination :

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. » (Bertolt Brecht)

À ceux qui nous ont déjà rejoints, nous confirmons notre engagement.

À ceux qui doutent encore, nous espérons apporter des réponses convaincantes.

Cordialement et bonne lecture.

 

Charles D’Huyvetter

Président

 

 

 

Au pays de la douceur de vivre

L'Albret... Aux amateurs d'histoire, ce nom évoque celui d'Henri IV, fils de Jeanne d'Albret. Le plus populaire des rois de France chevaucha ces collines et ces vallées, ce pays de noces où la vigne épouse la forêt, l'Ourbise pénètre les sous-bois, Baïse et Gélise fécondent en août la terre gorgée de soleil.

Depuis ces temps lointains, le paysage n'a pas fondamentalement changé. Intacts et paisibles, les pittoresques châteaux d'Ambrus, de Xaintrailles, la robuste tour de Bruch, l'église de Saint-Pierre, celle de Brazalem, ou d'Estussan. Tous ont défié les siècles. Les pampres continuent de tapisser les coteaux, et la forêt est toujours là, même si la houle vert sombre des pins a supplanté le gris des chênes-lièges. Montgaillard, Vianne, ont gardé leur écharpe de remparts.

Les noms de village sont ceux que connut le Vert Galant. On pourrait en faire un poème, tant nous enchantent leurs sonorités et le sentiment de paix qui en émane : Espiens, Cauderoue, Barbaste, Lausseignan, Durance, Feugarolles, Casteljaloux... La syllabe finale de Nérac et de Lavardac nous rappelle que les Romains, déjà, ont aimé vivre en ces lieux.

L'Albret, c'est la Provence de Mistral et de Daudet avant le déferlement touristique. Ici accourent moins les foules que les promeneurs, les gourmets, les délicats en quête d'authenticité. Parfois, le temps semble s'y arrêter, et nous invite à faire de même : pour savourer l'automne qui descend en pente douce dans les palombières ; pour déguster un verre de Buzet, au coin de l'âtre ou au soleil ; pour contempler la brume qui monte, le soir, au flanc des collines. Tout cela dans le silence.

Oui, le silence : îlot de paix, miraculeuse survivance, un privilège qui nous reste.

Et dire que ce bonheur, demain, pourrait être détruit...

Alain Paraillous

 

   

Page 129 sur 129

«DébutPrécédent121122123124125126127128129SuivantFin»
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.